Sur Mars, les aurores polaires font des milliers de kilomètres de long

Sur Mars, Les Aurores Polaires Font Des Milliers De Kilomètres

Sur Mars, l’aurore polaire s’étend sur des milliers de kilomètres et illumine le ciel en partant d’un des pôles pour atteindre la face cachée de la planète.

Reproduction d’une aurore polaire sur Mars

Les premiers humains à poser le pied sur Mars n’y trouveront pas de petits êtres verts, mais plutôt de larges traînées couleur émeraude qui traversent le ciel sur des milliers de kilomètres. Que la planète rouge ait pu montrer une aurore polaire spectaculaire est connu depuis 15 ans, mais maintenant les chercheurs ont identifié un nouveau type d’aurore qui caractérise le ciel de Mars avec une très longue forme allongée qui, sur des milliers de kilomètres, brille sur le panorama désertique de la planète.

Les scientifiques l’appellent « aurore discrète sinueuse » et elle est constituée d’une bande de lumière ultraviolette qui brille de la face ensoleillée de Mars à sa zone sombre. Des milliers de kilomètres parcourus par une immense aurore polaire découverte grâce à la sonde Hope des Emirats Arabes (actuellement active dans l’orbite de Mars) et son spectromètre ultraviolet. Une découverte importante non seulement pour le caractère spectaculaire de l’énorme aurore, mais aussi parce qu’elle soulève de nouvelles questions sur l’atmosphère de la planète rouge, la composition de son ancien champ magnétique et les effets des vents solaires.

Le clic de la sonde Hope

La position privilégiée de l’engin spatial lui a permis de prendre une image de l’immense aurore polaire qui traverse le ciel de la planète. Depuis novembre dernier, les scientifiques ont observé plusieurs phénomènes similaires caractérisés par une aurore aux dimensions gigantesques et de forme allongée comme celle présente sur le cliché diffusé. L’aurore polaire est un phénomène qui survient lorsque les électrons tirés du Soleil vers la Terre lors des tempêtes solaires rencontrent le champ magnétique des pôles planétaires à l’intérieur de l’atmosphère : s’il se produit au pôle nord, on l’appelle aurore boréale, s’il se trouve au sud pôle aurore australe. Cette interaction donne vie au spectacle des aurores polaires. Les électrons suivent généralement des lignes magnétiques et ne peuvent pas dévier de leur trajectoire, ce qui, dans le cas de Mars, où l’aurore prend la forme d’une bande lumineuse sinueuse, soulève de nombreuses questions sur le champ magnétique de la planète. Des questions sans réponse, du moins pour l’instant.