La comète de Néandertal est maintenant visible à l’oeil nu, ne la ratez pas (elle ne reviendra jamais)

La comète de Néandertal est maintenant visible à l'oeil nu, ne la ratez pas (elle ne reviendra jamais)

La comète Néandertal a atteint une magnitude de 5,9 et est désormais visible à l’œil nu, mais uniquement dans des ciels très sombres exempts de pollution lumineuse.

Crédit : EDU INFAF / Andrea Reguitti / Université de Padoue

Crédit : EDU INFAF / Andrea Reguitti / Université de Padoue

La comète de Néandertal est désormais officiellement visible à l’œil nu. L’objet céleste a en effet atteint une magnitude (luminosité apparente) de 5,9, juste au-dessus de la limite d’observabilité par l’œil humain, qui est égale à 6. Puisque la luminosité de la comète, dont le nom officiel est C/ 2022 E3 (ZTF ), est diffus et non ponctuel comme celui d’une étoile, l’attraper à l’œil nu peut être particulièrement compliqué. Une condition indispensable reste un ciel étoilé extrêmement sombre et sans pollution lumineuse. Le léger éblouissement associé à l’éclairage artificiel – mais aussi à la luminosité réfléchie de la Lune – suffit à effacer un objet aussi faiblement visible du firmament.

Selon des estimations d’experts, heureusement, la luminosité de la comète verte de Néandertal devrait s’améliorer et atteindre une magnitude de 5 au périgée, le point le plus proche de la Terre dans son errance dans l’espace. La distance minimale de notre planète sera atteinte le 1er février. La courbe de luminosité de l’objet céleste (calculée et estimée) pour les semaines à venir a été préparée par des scientifiques néerlandais sur le portail astro.vanbuitenen.nl. Le graphique ci-dessous montre que le maximum sera atteint entre janvier et février. Nous rappelons que le nom « comète de Néandertal » est lié au fait que, selon les calculs, la « boule de glace » n’a pas été vue dans notre voisinage du système solaire depuis 50 mille ans, puisque nos « cousins ​​ancêtres » étaient encore présents . .

Crédit : astro.vanbuitenen.nl

Crédit : astro.vanbuitenen.nl

Les premiers signalements de la comète visible à l’œil nu sont arrivés le 19 janvier. Le photographe Oscar Martin Mesonero dans un communiqué diffusé sur le portail spécialisé « skyandtelescope » a déclaré l’avoir clairement aperçu sans instruments dans une zone rurale d’Espagne, à 20 kilomètres de Salamanque, dans un ciel peu (de plus en plus rare) pollué par la lumière. Tous ceux qui vivent dans des zones sombres devraient essayer de l’observer dans les prochains jours, en apportant des jumelles ou peut-être un petit télescope avec eux pour leur sécurité. Avec ces outils la visée est garantie. Entre autres, c’est la chance d’une vie, puisque selon les calculs des experts, la comète ne reviendra jamais dans le système solaire. A ce lien toutes les informations pour savoir où, comment et quand le chercher dans le ciel. Ces derniers jours, la comète a perdu une partie de sa splendide queue à cause de l’agitation du Soleil.