La Nasa tentera un nouveau lancement d’Artemis 1 vers la Lune le 14 novembre : la fusée SLS sur la rampe

La Nasa Tentera Un Nouveau Lancement D'artemis 1 Vers La

La NASA a annoncé qu’un nouveau lancement de la fusée SLS vers la Lune sera tenté le 14 novembre. La fenêtre s’ouvrira à 4h07 heure française et durera 69 minutes.

Crédit : NASA

Crédit : NASA

Après l’annulation des tentatives précédentes en raison de problèmes de fuites de carburant et le retour forcé au hangar pour l’arrivée de la tempête tropicale Ian, la NASA a finalement ramené la fusée Space Launch System (SLS) sur la rampe et annoncé la date du premier fenêtre de lancement utile d’Artemis 1, la mission «jalon» du programme qui amènera le prochain homme et la première femme sur la lune. La nouvelle tentative aura lieu le lundi 14 novembre, avec une fenêtre de lancement utile de 69 minutes qui débutera à 05h07 en temps universel coordonné (UTC), ou 04h07 en France.

Si tout se passe comme prévu, la colossale fusée SLS de 98 mètres – la plus haute et la plus puissante jamais construite – décollera du Launch Pad 39B au Kennedy Space Center (KSC) en Floride. Le mois dernier, il a été conservé dans le Vehicle Assembly Building (VAB) de la NASA – le hangar où il a été construit – non seulement pour être protégé du passage de la tempête tropicale, mais aussi pour recharger toutes les batteries présentes, y compris celles du navette Orion montée sur le dessus. C’est le vaisseau spatial qui nous ramènera en orbite autour de la Lune plus de 50 ans après le programme Apollo.

Rappelons qu’Artemis 1 est une mission de démonstration sans pilote ; à bord, il y aura des mannequins portant des gilets anti-radiations innovants qui surveilleront les niveaux d’exposition. Le test de cet équipement est également essentiel dans la perspective de la future conquête de Mars, sachant que certaines études considèrent la dose de rayonnement interstellaire comme létale lors du long voyage pour atteindre la planète rouge.

Pour le moment, la NASA est convaincue que la tentative de lancement du 14 novembre sera couronnée de succès, comme l’a déclaré lors d’une conférence de presse Jim Free, administrateur associé de la Direction de la mission de développement des systèmes d’exploration de l’agence aérospatiale américaine, mais le décollage se profile à nouveau l’inconnu de mauvais Météo. Le météorologue de l’US Air Force à Cap Canaveral, Mark Burger, a déclaré à CNN qu’une tempête potentielle se formait près de Porto Rico. En début de semaine prochaine, la perturbation pourrait se déplacer droit dans la direction nord-ouest, vers la base de la NASA. « Le National Hurricane Center a détecté 30% de chances qu’il devienne une tempête nommée, cependant, cela étant dit, les modèles sont très cohérents dans le développement d’une sorte de basse pression », a commenté Burger.

Fin septembre, en raison de l’arrivée de la tempête Ian, comme indiqué, la fusée SLS a été déplacée vers le VAB, car lorsqu’elle est positionnée sur la rampe de lancement, elle peut résister à un maximum de rafales de 137 kilomètres par heure (pendant le transfert, elle porte un vent maximum au lieu de 74 kilomètres par heure). Pour le moment, il n’est pas clair si et dans quelle mesure la nouvelle tempête tropicale potentielle est capable d’interférer avec le lancement, mais l’espoir est que la mission Artemis 1 puisse enfin commencer. Le lancement peut être suivi en direct sur la chaîne officielle de la NASA (NASA TV), mais aussi sur le portail de l’Agence spatiale européenne (ESA) et sur de nombreuses pages de diffusion scientifique, également en italien. Le projet de télescope virtuel tentera de suivre la fusée SLS en vol lorsqu’elle deviendra visible depuis de France.