La France inflige à Apple une amende de 8 millions d’euros pour une plainte de publicité personnalisée sur l’App Store d’iOS 14

La France inflige à Apple une amende de 8 millions d'euros pour une plainte de publicité personnalisée sur l'App Store d'iOS 14

Apple a été condamné à une amende de 8,5 millions de dollars en France pour le fonctionnement de la publicité personnalisée sur l’iPhone. La CNIL (Commission nationale de l’informatique et des libertés) a prononcé une sanction de 8 millions d’euros contre Apple à la suite d’une enquête.

« Suite à une plainte concernant un traitement de personnalisation d’annonces publicitaires diffusées sur l’App Store, la CNIL a effectué plusieurs contrôles en 2021 et 2022 pour vérifier le respect de la réglementation applicable », écrit la CNIL.

« Les services de la CNIL ont constaté que sous l’ancienne version 14.6 du système d’exploitation de l’iPhone, lorsqu’un utilisateur se rendait sur l’App Store, des identifiants à plusieurs fins, notamment à des fins de personnalisation des publicités affichées sur l’App Store, étaient par défaut lus automatiquement sur le terminal sans recueillir le consentement.

L’agence française de protection des données explique que la sanction lourde est basée sur « un traitement limité à l’App Store, par le nombre de personnes concernées en France et les bénéfices que l’entreprise tire des revenus publicitaires générés indirectement à partir des données collectées par ces identifiants et par le fait que l’entreprise est depuis devenue conforme.

Apple a publié une déclaration (via FT’Patrick McGee) répondant aujourd’hui à la décision de la CNIL :

Nous sommes déçus de cette décision étant donné que la CNIL a précédemment reconnu que la façon dont nous diffusons des annonces de recherche dans l’App Store donne la priorité à la confidentialité des utilisateurs, et nous ferons appel.

Apple Search Ads va plus loin que toute autre plate-forme de publicité numérique que nous connaissons en offrant aux utilisateurs un choix clair quant à savoir s’ils souhaitent ou non des publicités personnalisées.

De plus, Apple Search Ads ne suit jamais les utilisateurs sur des applications et des sites Web tiers et utilise uniquement des données de première partie pour personnaliser les annonces. Nous pensons que la confidentialité est un droit humain fondamental et qu’un utilisateur doit toujours décider de partager ses données et avec qui.

Les régulateurs français des données ont lancé l’enquête sur Apple et sur la manière dont il a utilisé les données des clients pour diffuser des publicités sur l’App Store en mars 2021.


Découvrez cette vidéo ci-dessous (en anglais) pour plus d’actualités Apple :