C’était la brutale Knightmare Batmobile dans le style Mad Max de Justice League (et que nous ne verrons jamais)

C'était La Brutale Knightmare Batmobile Dans Le Style Mad Max

Malgré sa première déjà lointaine sur HBO Max et la confirmation que le Snyderverse de DC mourra avec le prochain redémarrage du DCEU par James Gunn et Peter Safran, l’univers Justice League Snyder Cut continue d’offrir des curiosités comme celle qu’il nous occupe À tel point qu’une image conceptuelle de ce qu’aurait été la Batmobile dans le futur cauchemardesque de ce Batman Knightmare de Ben Affleck qui a fait tant de bruit et que nous ne reverrons finalement plus jamais est apparue. Et cette nouvelle monture dans le plus pur style Mad Max est on ne peut plus spectaculaire.

Premier et unique regard sur la Knightmare Batmobile

Ainsi, l’artiste Aaron S. Bailey a publié Une image conceptuelle de ce à quoi aurait ressemblé la Batmobile de Batman dans un avenir cauchemardesque prometteur où la Terre a succombé à Darkseid et où peu de super-héros survivants tentent de mettre fin à lui et à son emprise sur l’humanité. Bien que comme nous l’avons vu à la fin du Snyder Cut, il est clair qu’avoir un Superman contre lui ne semblait pas être la meilleure façon de renverser la vapeur. Quoi qu’il en soit, cet imposant Batman avec un trench-coat et une mitraillette avait son propre véhicule adapté à un environnement aussi hostile, avec des caractéristiques et un style uniques, comme on peut le voir sur cette nouvelle image.

C'était la brutale Knightmare Batmobile dans le style Mad Max de Justice League (et que nous ne verrons jamais)

Avenir incertain pour DC

Avec l’arrivée du duo Gunn/Safran et leur reboot déjà annoncé, beaucoup se demandent s’ils garderont enfin quelque chose du DCEU actuel pour leur nouvelle vision. Bien que pour l’instant nous puissions dire au revoir à des personnages comme Batman de Ben Affleck -un acteur qui pourrait réaliser un film DC pour Gunn-, Superman d’Henry Cavill ou, plus récemment, l’anti-héros Black Adam de Dwayne Johnson, le dernier arrivé et du premier quitter.

Source | RBC