Parlons de Tormented Souls, un survival-horror pour se remémorer le meilleur moment du genre

Parlons De Tormented Souls, Un Survival Horror Pour Se Remémorer Le

Ces dernières années, nous avons vu à quel point le genre des jeux d’horreur -parfois il est excessif de parler de survie- se limite presque aux clones de PT Madison, Visage, Martha is Dead… il existe de nombreux titres qui ont été influencés par évidemment par ce teaser jouable de ce qui allait être le prochain épisode de Silent Hills. À son tour, la création d’Hideo Kojima a évidemment aussi été influencée par deux sagas que l’on pourrait considérer comme des précurseurs de cette tendance du genre : Amnesia et Outlast. Alors, où allons-nous trouver un jeu qui nous fait revenir en arrière et nous remémorer les grands classiques des années 90 ? Resident Evil, Silent Hill, Dino Crisis, Parasite Eve, d’autres moins connus comme Galerians… Troisième personne, caméra fixe, un peu d’action, des énigmes intelligentes et bien conçues… Nous avons récemment découvert un très intéressant et tout à fait indispensable titre pour ceux qui veulent revenir aux sources : Tormented Souls.

Comme le Madison susmentionné -développé en Argentine-, pour découvrir l’origine de Tormented Souls, il faut voyager en Amérique latine, plus précisément au Chili, ce qui nous montre qu’il faut probablement prêter une certaine attention à la scène latino-américaine. Les jumeaux Araneda -German et Gabriel- sont responsables de Dual Effect, la petite entreprise qu’ils ont dû créer afin de lancer le jeu en question en collaboration avec l’éditeur PQube. « Quand mon frère et moi avons réalisé que l’ancienne formule d’horreur de survie ne revenait pas, du moins pas des grands développeurs, nous avons décidé de créer notre propre horreur de survie à l’ancienne, une horreur par les joueurs pour les joueurs. » Gabriel a déclaré à l’époque dans une interview avec le portail chilien La Quinta Emprende. En effet, nous ne pouvions pas trouver quelques mots qui impliquent une plus grande déclaration d’intention.

Âmes tourmentées

horreur à l’ancienne

Et c’est que Tormented Souls est précisément cela, un retour au genre dans les années 90, rassemblant tous les ingrédients qui ont commencé par introduire Alone in the Dark (1992) et qui populariseront de manière décisive et définitive Resident Evil (1996). Le premier, et pour de nombreux fans le plus important, est une bonne quantité et qualité des puzzles, ce dont le jeu en question peut se vanter. Ne laissons pas la nostalgie nous aveugler : nous allons en trouver qui valent la peine d’être regardés au piano dans Silent Hill, étant la mécanique principale du jeu… pour notre plaisir, ne nous leurrons pas, car les jeux qui se vantent d’une bonne dose de coups il y a plus qu’assez.

Âmes tourmentées

Pendant les 15 heures environ qu’il nous faudra pour le terminer, nous allons devoir presser notre matière grise pour en résoudre bon nombre, en plus de faire de nombreuses promenades autour de l’hôpital où il se déroule, ce qui, soit dit en passant, est fantastiquement conçu, à la fois en termes de niveaux de complexité et du point de vue artistique. Bien sûr, nous parlons de 15 heures en supposant que nous ne restons coincés dans aucune d’entre elles, ce qui est très probable, croyez-nous. En fait, son point fort n’est parfois pas son plus faible, mais il est vrai que la solution de certains d’entre eux a une pointe de chance, et là aussi on va faire un voyage dans le passé, quoique d’un genre différent : ceux des aventures graphiques dans lesquelles on trouvait souvent une solution en testant un objet absurde dans un lieu dépourvu de sens.

Nous ne voulons pas entrer dans une sorte de spoiler d’intrigue, car nous pensons que cela vaut la peine que chaque joueur le découvre par lui-même et déjà le début est assez puissant, mais tout dans le jeu n’est pas au même niveau. On parle, cette fois, de combat. C’est aussi quelque chose de très classique, en l’occurrence en pire -après tout, ça n’a jamais été le point fort du genre à l’époque-, et ça représente peu de challenge. En fait, nous sommes confrontés à l’un de ces cas dans lesquels nous avons le sentiment que le jeu serait meilleur avec pratiquement aucune action d’aucune sorte, ce que nous avons également pu expérimenter dans des œuvres comme Prey ou SOMA… qui intègrent un mode d’action pour rien.jeu sans ennemis et exclusivement axé sur l’action.

Âmes tourmentées

Un conseil qui pendant le déroulement du jeu ne semble pas très important… mais qui finit par l’être : il convient d’économiser le plus de munitions possible avant une dernière ligne droite où les ennemis vont nous compliquer la vie un peu plus que pendant les heures précédentes. Nous n’avons pas l’intention de spoiler cette partie, mais nous pensons qu’il est nécessaire de vous avertir pour pouvoir profiter à tout moment d’une section qui peut être faite en montée si nous n’avons pas eu une certaine mesure avec notre arsenal.

Pourquoi pensons-nous qu’il est opportun de recommander ce jeu en ce moment ? Car avec les soldes de Noël de la Nintendo Switch, on peut désormais la trouver en version numérique à moins de 20 euros pour toutes les plateformes sur lesquelles elle est disponible. Concrètement, en ce moment nous pouvons nous le procurer pour l’hybride pour 14,99 euros, étant à 19,99 sur le reste des consoles et sur PC, et que voulez-vous qu’on vous dise, pour ce prix, nous pensons que c’est totalement indispensable pour fans plus vétérans du genre.