La FTC veut bloquer l’accord de Microsoft et Activision Blizzard ; Xbox ira au tribunal

La Ftc Veut Bloquer L'accord De Microsoft Et Activision Blizzard

Pourtant, un autre chapitre a été écrit dans l’histoire de l’acquisition d’Activision Blizzard par Microsoft. La FTC (Federal Trade Commission / Federal Trade Commission) des États-Unis a l’intention de bloquer l’accord en arguant que Microsoft pourrait nuire à la fois à Sony et aux joueurs/consommateurs avec cette décision. Xbox, quant à lui, est prêt à aller en justice.

La Federal Trade Commission américaine veut bloquer l’accord entre Microsoft et Activision Blizzard

Par le biais d’un communiqué de presse, la Federal Trade Commission des États-Unis a rendu publique son intention de bloquer l’accord d’acquisition d’Activision Blizzard par Microsoft. Son raisonnement se décompose en plusieurs points clés :

L’accord, évalué à 69 milliards de dollars, est la plus importante acquisition de ce type à ce jour. Cela, selon la FTC, rendrait la concurrence de Microsoft incapable de la concurrencer ni dans le domaine du matériel ni dans celui des services de cloud gaming. La FTC cite également l’acquisition précédente de Bethesda/ZeniMax comme exemple, affirmant que « Microsoft a décidé de créer plusieurs titres exclusifs à Bethesda, tels que Starfield et Redfall ». « Microsoft a montré qu’il peut, et va, retirer du contenu à ses concurrents », a déclaré Holly Vedova, directrice du Bureau de la concurrence de la FTC.

Commission fédérale du commerce Microsoft Activision Blizzard FTC

Cette image résume à peu près ce qui resterait à Microsoft une fois l’accord d’acquisition finalisé.

Utilisant ces exemples comme précédents, la FTC avance également qu' »en rachetant Activision Blizzard, Microsoft aurait les moyens et une raison de nuire à la concurrence en manipulant les prix des jeux Activision sur d’autres systèmes ou leurs performances dans le but d’en tirer profit ».

Microsoft répond : « nous avons essayé la voie diplomatique ; maintenant nous allons aller en justice »

Après avoir pris connaissance de cette décision de la FTC, Brad Smith, président de Microsoft, a commenté ce qui suit : « nous pensons que cet accord favorisera la concurrence et créera plus d’opportunités pour les joueurs et les développeurs ». « Nous avons travaillé depuis le « day one » pour répondre à toutes les préoccupations de la concurrence, notamment en proposant diverses concessions à la FTC », a-t-il ajouté.

Commission fédérale du commerce Microsoft Activision Blizzard FTC

Brad Smith, président de Microsoft | Microsoft

« Nous voulions donner une chance à la voie diplomatique, mais nous avons confiance en notre dossier et nous le présenterons devant le tribunal », a-t-il déclaré. Comme nous pouvons le voir, l’histoire dure longtemps et il ne semble pas qu’elle se terminera à court terme. Cette même semaine, Microsoft a rendu public son accord avec Nintendo pour rééditer Call of Duty sur ses consoles si l’accord avec Activision Blizzard se concrétisait.

Sources : FTC, Washington Post, Eurogamer