La startup affirme que ses micro-enceintes tout en silicium seront moins chères et plus petites que les haut-parleurs traditionnels

La Startup Affirme Que Ses Micro Enceintes Tout En Silicium Seront

À la pointe de la technologie : la technologie des écouteurs a considérablement progressé au cours des dernières années, mais une chose reste la même : les haut-parleurs. Bien que très petits, les haut-parleurs écouteurs fonctionnent toujours comme ceux de votre téléviseur ou de votre chaîne stéréo. Ils nécessitent une membrane, un aimant et une source d’alimentation pour les entraîner. À part les rendre plus compacts, ils n’ont pas beaucoup changé au fil des ans.

La start-up audio allemande Arioso Systems a un nouveau prototype de haut-parleur pour système micro-électromécanique (MEMS) qui n’a pas besoin de membrane ni d’aimant. Mieux encore, il est petit, plat et carré comme une puce électronique et utilise moins d’énergie pour produire du son.

Le « microspeaker », surnommé le Nanoscopic Electrostatic Drive ou NED en abrégé, est une retombée d’un haut-parleur plus grand de l’Institut Fraunhofer pour les microsystèmes photoniques. Il fait 10 à 20 millimètres carrés, et bien qu’Arioso n’ait pas mentionné d’épaisseur, si les diagrammes sont à l’échelle (ci-dessous), il ne peut pas dépasser un ou deux millimètres d’épaisseur.

La startup affirme que ses micro enceintes tout en silicium seront

Le NED est entièrement composé de silicium et est produit à l’aide de procédés CMOS standard. Avec moins de pièces mobiles et aucune exigence d’assemblage, les NED devraient être moins chers à produire que les pilotes standard, qui utilisent des matériaux piézo-électriques plus coûteux et des processus de fabrication complexes.

On pourrait penser que les NED ne pourraient pas produire des niveaux sonores adéquats pour un appareil aussi petit. Cependant, la société affirme que les niveaux de décibels intra-auriculaires pour la version 10 mm atteignent environ 120 dB avec une « qualité sonore optimale ».

A l’intérieur de la plaquette se trouvent plusieurs colonnes flexibles de 20 nanomètres de longueur. Lorsqu’une tension est appliquée à partir d’une source audio, les faisceaux se penchent l’un vers l’autre et s’éloignent l’un de l’autre. Ces fluctuations poussent l’air hors des petites fentes situées en haut et en bas du NED. La pression d’air qui en résulte fonctionne dans l’oreille pour produire des fréquences audibles.

Le NED est jusqu’à 10 fois plus petit que les drivers magnétiques conventionnels. Lorsqu’il est utilisé dans des conceptions d’écouteurs contemporaines, Arioso affirme que l’espace économisé pourrait permettre aux fabricants d’ajouter plus de fonctionnalités, notamment la traduction instantanée de la langue, des fonctions de surveillance de la santé ou la possibilité de payer des achats à l’aide de commandes vocales.

Ils seraient également parfaits pour des aides auditives encore plus petites et moins chères. De plus, leur taille minimale signifie qu’ils consomment moins d’énergie que les haut-parleurs ordinaires, ce qui se traduit par une durée de vie de la batterie plus longue pour les écouteurs sans fil.

Arioso vient de terminer un tour de table, clôturant à 2,6 millions d’euros. Il prévoit de faire passer le prototype à la phase pilote d’ici deux à trois ans. Il a déjà entamé des discussions pour un deuxième tour de financement pour mettre l’appareil sur le marché. La startup espère lever 10 millions d’euros.