Ce bracelet peut soulager les tremblements de Parkinson : une étude le dit

Ce Bracelet Peut Soulager Les Tremblements De Parkinson : Une

Fixé aux poignets ou aux chevilles, l’appareil est programmé pour vibrer selon des schémas particuliers qui atteignent le cerveau sous forme de stimuli bénéfiques.

La maladie de Parkinson est une maladie avec de nombreux symptômes débilitants, l’un des plus caractéristiques étant le tremblement au repos – le mouvement oscillatoire involontaire, rythmique qui implique les membres du patient. Pour tenter d’atténuer ce symptôme, un chercheur américain a créé un appareil de taille et de poids comparables à ceux d’une montre connectée, qui, lorsqu’il est fixé aux poignets et aux chevilles, s’est révélé prometteur dans le traitement des tremblements.

Comment fonctionne l’appareil

Le travail a été publié sous le titre « Sécurité et tolérance d’un dispositif de stimulation vibrotactile portable pour la maladie de Parkinson », il a pris en considération l’expérience de 44 patients atteints de la maladie de Parkinson qui ont utilisé le dispositif pour vérifier qu’il était sûr et valait la peine d’être étudié. son efficacité plus loin. Le gadget en lui-même est assez simple : il s’agit d’un bracelet avec un moteur similaire à celui des dispositifs de vibration des smartphones. L’idée derrière l’étude est qu’en programmant ce moteur pour faire vibrer le bracelet à des fréquences et des alternances spécifiques, il est possible d’envoyer des stimuli au cerveau à un rythme rythmique ; ces signaux peuvent interférer avec les anomalies qui impliquent l’activité des cellules nerveuses responsables de la transmission de leurs signaux aux membres, rompant le schéma qui provoque les tremblements et soulageant le symptôme.

Les réactions des patients

Le but de l’étude n’était pas de trouver une solution définitive au problème des tremblements au repos, mais plutôt de comprendre si l’utilisation de produits similaires était sûre et prometteuse. La réponse a été affirmative dans les deux cas : tout d’abord, aucun des participants n’a signalé de dommages ou de perturbations dus à l’utilisation des bracelets ; de plus, les deux modèles de vibration testés fonctionnaient à des degrés différents sur la plupart des patients, même s’ils étaient inefficaces sur un pourcentage considérable et aggravaient la situation pour un faible pourcentage. Bref, la technologie sera testée plus avant pour comprendre précisément dans quelle mesure elle peut être utile mais pour les auteurs de l’étude, si les nouvelles recherches donnent de bons résultats, le produit pourrait arriver sur le marché d’ici 5 ans.