Si vous avez quelques heures de libre pendant ces vacances, essayez Pentiment, le jeu vidéo aux allures de miniature

Si Vous Avez Quelques Heures De Libre Pendant Ces Vacances,

Bavière 1518. La vie coule lentement dans le village de Tassing, entre travail, repas et prières, mais un jour elle est bouleversée par un sinistre meurtre. Ainsi commence Pentiment, une aventure d’investigation qui rappelle l’esthétique des anciens livres enluminés.

Le jeu vidéo 2023 sera également une année pleine de titres retentissants, mais 2022 ne l’était pas moins. Aux côtés de jeux vidéo bien connus tels que God of War Ragnarök et The Callisto Protocol, il y en a d’autres qui sont passés un peu tranquillement parmi le grand public mais qui méritent toujours l’attention. C’est le cas de Pentiment, une aventure d’investigation développée par Obsidian Entertainment, un studio californien très apprécié sur la scène du jeu de rôle (RPG), compte tenu des productions précédentes du calibre de Fallout New Vegas et The Outer Worlds.

L’histoire du repentir

Pentiment se déroule en 1518 à Tassing, un village de Bavière, au-dessus duquel se dresse l’abbaye de Kiersau. Les moines qui y habitent sont les derniers héritiers de l’art de la miniature, fine peinture ornementale utilisée pour orner manuscrits et livres anciens. Une destination parfaite pour Andreas Maler, un artiste enlumineur de Nuremberg.

La vie coule paisiblement dans le village, entre travail, repas et prières, mais un jour elle est bouleversée par un sinistre meurtre. La victime est un baron prestigieux qui est venu à Tassing avec une commission. C’est à Andreas de trouver les preuves pour disculper son meilleur ami, le frère Piero, faussement accusé du meurtre.

Un incipit qui donnera le coup d’envoi d’une expérience narrative soignée dans les moindres détails. Une fois le repentir commencé, on a la sensation d’être transporté dans une époque lointaine, où le temps s’écoule tranquillement et lentement. Un merveilleux échantillon de l’ère moderne, qui entourera les enquêtes d’Andreas, dont le tempérament et le bagage culturel peuvent être personnalisés par le joueur.

PENTEMENT |  Une capture d'écran tirée du jeu

PENTEMENT | Une capture d’écran tirée du jeu

Séjour d’études en Italie ou en Belgique ? Passion pour l’occultisme ou la nature ? Les opportunités de caractérisation sont différentes et chacune d’elles aura un impact sur les compétences d’investigation d’Andreas. Un système de choix valable qui influencera également l’intrigue, ouvrant à des implications plus larges et plus profondes, qui mettront en évidence les inégalités et les hypocrisies entre paysans et représentants du clergé.

Lutte des classes, Réforme protestante, avènement de la presse, marginalisation des femmes et bien plus encore : tels seront les thèmes qui émergeront au fil de l’aventure. Le résultat est une représentation soignée d’un temps lointain capable de communiquer parfaitement avec le nôtre.

Un livre enluminé au format jeu vidéo

Au-delà de l’excellente écriture, le vrai point fort de Pentiment est le style artistique. Le jeu se présente comme un beau livre illuminé interactif en 2D, où chaque élément accentue le sens de l’immersion. Visuellement, le dessin des personnages, des animaux et des lieux reproduit les traits et les couleurs des miniatures surfines. Certains personnages seront alors plus fanés que d’autres, car ils sont âgés et donc soumis à l’usure du temps. D’autres, en revanche, auront un certain caractère d’écriture dans les dialogues, de manière à souligner leur appartenance sociale.

PENTEMENT |  Une capture d'écran tirée du jeu

PENTEMENT | Une capture d’écran tirée du jeu

Mais ce n’est pas seulement par l’image que Pentiment entend s’immerger dans sa narration. La partie sonore s’avère également importante pour donner au joueur la sensation d’interagir réellement avec un tome ancien du XVIe siècle. Pour cette raison, le jeu n’a pas de doublage : les dialogues, disponibles en italien, seront accompagnés du son dur mais relaxant de l’encre sur papier, accompagné des bruits placides du village.

Autrement dit, chaque détail de Pentiment joue un rôle central dans la composition globale, pour un résultat vraiment étonnant. Pour toutes les raisons énumérées jusqu’ici, Pentiment est un titre à jouer, surtout si vous disposez d’une quinzaine d’heures pour le terminer. Le jeu est disponible exclusivement sur Xbox One, Xbox Series X|S et PC, également via Xbox Game Pass, un service d’abonnement mensuel qui propose un large catalogue de jeux téléchargeables.