Après les licenciements, les démissions massives arrivent : les employés de Twitter déchargent Elon Musk

Après Les Licenciements, Les Démissions Massives Arrivent : Les Employés

Ces dernières heures, Elon Musk avait donné un aut aut expliquant que ceux qui voulaient rester devraient travailler en « mode hardcore ». Tous les autres pouvaient partir avec une indemnité équivalant à trois mois de salaire.

« Je pense que dès que la poussière sera retombée, il restera moins de 2 000 personnes. » C’est la prédiction laissée aux micros de la BBC par un ancien employé de Twitter. Et d’après les premiers signaux en provenance de l’entreprise, il semble que ce soit le scénario le plus probable vers lequel se dirige le réseau social. Avec la première vague de licenciements, les effectifs de Twitter étaient déjà tombés en dessous de 3 500 et pourraient désormais baisser encore plus.

Ces dernières heures, Elon Musk avait donné un ultimatum à tous les employés : soit ils restaient et se rendaient disponibles pour travailler en « mode hardcore », soit ils pouvaient quitter l’entreprise avec une indemnité équivalente à trois mois de leur salaire. Dès les premiers signes, il semble qu’il y en ait eu pas mal qui ont abandonné le navire.

Parce que les bureaux de Twitter seront fermés jusqu’à lundi

L’aut aut n’a probablement pas eu l’effet escompté. Au cours des dernières heures, un message est arrivé à tous les employés avertissant que les bureaux resteront fermés jusqu’au 21 novembre. Personne ne pourra se connecter, tout comme les badges seront suspendus après la première vague de licenciements. Entre licenciements et démissions, il y aurait en ce moment des équipes entières dévastées.

Gazouillement |  Le message a atteint les employés de Twitter

Twitter | Le message a atteint les employés de Twitter

Dans les messages envoyés aux salariés, Twitter demande toujours de ne pas contacter la presse pour faire une déclaration, c’est pourquoi les journaux regorgent d’indiscrétions : « Je ne voulais pas travailler pour quelqu’un qui nous a menacés plusieurs fois par e-mail en disant que seulement ‘ des tweeps exceptionnels devraient fonctionner ici alors que je travaillais déjà 60 à 70 heures par semaine ». Dans le jargon du web, un tweep est une personne qui utilise Twitter.

Musk : « Je ne suis pas inquiet »

Pendant ce temps, depuis son profil Twitter, Elon Musk dispense, comme le veut la tradition, des mèmes et des commentaires : « Les meilleurs resteront, donc je ne suis pas très inquiet ». Parmi les dernières déclarations du nouveau PDG, on compte également un drapeau pirate et un mème dans lequel Twitter s’enterre.