Qu’est-ce que l’aphasie, le trouble de la parole qui a forcé Bruce Willis à prendre sa retraite

Qu'est Ce Que L'aphasie, Le Trouble De La Parole Qui A

Le célèbre acteur hollywoodien Bruce Willis a été contraint de quitter sa carrière d’acteur en raison d’une aphasie. Voici ce que c’est, quelles sont les causes et les symptômes.

Dans un communiqué commun, la famille de Bruce Willis a annoncé que l’acteur bien-aimé d’Hollywood souffrait d’aphasie, un trouble du langage qui implique la « perte partielle ou totale de la capacité de s’exprimer ou de comprendre des mots écrits ou verbaux », comme l’explique le les manuels MSD faisant autorité pour les professionnels de la santé. En termes simples, cela se traduit par une incapacité à communiquer naturellement. Étant donné que son état cognitif est incompatible avec le jeu d’acteur, Willis a été contraint de prendre du recul dans sa carrière, décidant de prendre sa retraite. Un coup dur pour les fans de l’acteur, un acteur né en Allemagne en 1955 (dans une base militaire américaine) et apprécié pour ses rôles de « dur ». Voici ce qu’est l’aphasie, quels sont les symptômes, les causes et comment elle est traitée.

Qu’est-ce que l’aphasie et quels en sont les symptômes

Comme le précisent les Manuels MSD, l’aphasie est un trouble du langage « qui peut se caractériser par une altération de la compréhension ou de l’expression des mots ou des équivalents non verbaux des mots ». Les personnes concernées peuvent donc avoir des difficultés à parler, à comprendre le sens des mots – y compris écrits – et à se répéter. L’aphasie est essentiellement divisée en deux types principaux, réceptif et expressif, bien qu’il en existe d’autres avec des nuances et des chevauchements différents. Dans l’aphasie réceptive ou de Wernicke, les patients sont incapables de comprendre les mots et de reconnaître leurs symboles avec les sens : la vue, l’ouïe et le toucher. Ils peuvent prononcer les mots normalement, mais les enrichissent parfois de phonèmes sans signification. Ils ne comprennent pas le sens de ce qu’ils disent et « ignorent généralement » que leur langage est incompréhensible pour l’auditeur. Dans l’aphasie expressive ou de Broca, les patients perdent la capacité d’exprimer des mots, alors que « la compréhension et la capacité de conceptualisation sont relativement préservées », soulignent les Manuels MSD. En pratique, ils comprennent le langage des autres, mais sont incapables de communiquer verbalement ou par écrit (agraphie). Généralement, toutes les formes d’aphasie développent une anomie, ou l’incapacité de nommer des objets, comme indiqué dans les manuels MSD. Dans l’aphasie de la conduction, les patients sont incapables de répéter ce qu’ils entendent. Dans le pire des cas, l’aphasie peut être globale, avec la perte complète des compétences linguistiques. Le trouble peut frapper à tout âge.

Les causes de l’aphasie

Les zones de parole se trouvent dans des régions spécifiques du cerveau, telles que la zone de Broca dans le lobe frontal gauche et la zone de Wernicke dans le lobe temporal gauche (en plus de leurs connexions). Une lésion dans ces zones peut entraîner une aphasie. Il existe de nombreuses pathologies et traumatismes qui peuvent le déclencher ; des tumeurs cérébrales aux infections cérébrales (encéphalites), en passant par les maladies neurodégénératives – comme la maladie d’Alzheimer -, les accidents vasculaires cérébraux, les traumatismes crâniens suite à un accident de voiture/domestique et bien d’autres affections. L’Institut Humanitas signale également le botulisme, l’athérosclérose et la sclérose en plaques (SEP) parmi les causes possibles de l’aphasie. Selon la cause déclenchante, l’aphasie peut être progressive ou stable. Par exemple, un néoplasme cérébral évolutif ou une maladie neurodégénérative peut aggraver l’état, tandis qu’une blessure causée par un accident peut le stabiliser. Cependant, il est possible d’améliorer le trouble par des interventions spécifiques.

Comment l’aphasie est traitée

Comme le précisent les Manuels MSD, le traitement de l’aphasie repose sur trois voies principales : le traitement de la cause déclenchante ; orthophonie; et l’utilisation de méthodes alternatives de communication. Pour donner un exemple pratique, si l’aphasie est déclenchée par un œdème d’origine oncologique qui écrase les zones cérébrales du langage dans le cerveau, grâce à des médicaments spéciaux qui résorbent l’œdème, le trouble a tendance à s’améliorer. L’orthophonie, branche de la médecine qui s’occupe des troubles liés au langage et à la communication, est efficace chez les patients aphasiques qui présentent une lésion d’origine traumatique et non de type évolutif. Les livres, les tableaux blancs, les ordinateurs et autres appareils qui peuvent faciliter la communication peuvent être utiles. Les possibilités d’amélioration sont liées à de multiples facteurs, dont la cause de l’aphasie, la taille des lésions et dans une certaine mesure l’âge et le niveau d’éducation du patient. Les manuels MSD précisent que les enfants de moins de 8 ans récupèrent les fonctions linguistiques même après des blessures graves à l’un des deux hémisphères, tandis que pour les plus âgés, les améliorations peuvent se poursuivre jusqu’à un an après le début du traitement. L’Institut Humanitas précise que des recherches sur des médicaments ad hoc pour le traitement de l’aphasie sont en cours, mais des investigations complémentaires sont nécessaires.

Diagnostic d’aphasie

L’aphasie pouvant être en partie confondue avec d’autres pathologies, comme le délire et la dysarthrie (dues à des lésions des nerfs et des muscles qui permettent physiquement de parler), les médecins soumettent les patients à des tests et examens spécifiques ; cela va de simples questions pour évaluer les compétences linguistiques, d’écriture et de répétition aux tests de la fonction cérébrale, ainsi que des analyses pour détecter les blessures / maladies potentielles. Des tests neuropsychologiques peuvent également être administrés par des spécialistes.