Toilettes de Crew Dragon en panne : les astronautes obligés de porter une couche pendant 20 heures

Toilettes De Crew Dragon En Panne : Les Astronautes Obligés

Les astronautes Megan McArthur, Shane Kimbrough, Akihiko Hoshide et Thomas Pesquet viennent de revenir sur Terre depuis la Station spatiale internationale après un vol de 20 heures. Les quatre ont été contraints de porter des couches tout au long du voyage en raison d’un problème de toilettes sur la navette Crew Dragon de SpaceX. Voici ce qui s’est passé.

Returnal des astronautes de Crew2. Crédit : NASA / SpaceX

L’un des problèmes de confort les plus importants de la vie dans l’espace est celui de satisfaire les besoins physiologiques, en raison de la microgravité qui ne veut tout simplement pas les laisser se retrouver là où ils devraient. Pour cette raison, les toilettes spatiales sont des engins « monstrueux » et très coûteux – comme le nouveau à 23 millions de dollars sur la Station spatiale internationale – qui ressemblent plus à des jeux de tir qu’à des toilettes confortables. Ce n’est pas un hasard si la « femme des records », l’astronaute de la NASA Peggy Whitson, regrette tout sauf la salle de bain. Et lorsque des problèmes avec les toilettes apparaissent, les astronautes sont obligés d’utiliser des méthodes résolument plus spartiates et annonciatrices d’un inconfort supplémentaire : les couches. Ce sort désagréable vient d’arriver à Megan McArthur et Shane Kimbrough de la NASA, Akihiko Hoshide de l’Agence spatiale japonaise (JAXA) et Thomas Pesquet de l’Agence spatiale européenne (ESA) pour le voyage de retour sur Terre – il y a une vingtaine d’heures – à bord. La navette Crew Dragon Endeavour de SpaceX. Les quatre viennent de rentrer après 6 mois dans l’espace.

Mais pourquoi les astronautes devaient-ils porter des couches ? Comme spécifié par SpaceX, les toilettes de la navette sont hors service en raison d’un inconvénient avec l’urine. Lors des inspections sur un autre Crew Dragon utilisé pour la mission privée pionnière « Inspiration4 » en septembre dernier, en effet, les travailleurs ont remarqué une fuite d’urine dans la salle de bain, que les astronautes n’avaient pas remarquée. Une enquête plus approfondie a révélé qu’un tube relié à un réservoir de toilette s’était détaché pendant le vol, permettant à l’urine de pénétrer dans le système de ventilation. Au-delà d’une simple question d’hygiène et d’odeur, en raison du pouvoir corrosif du liquide, il est essentiel d’éviter qu’il ne s’échappe à l’intérieur d’un engin spatial, dans lequel il pourrait potentiellement causer des dommages très dangereux. Après avoir constaté le problème sur la navette de la mission Inspiration4, la NASA et SpaceX ont envoyé l’équipage faire quelques vérifications à bord du Crew Dragon arrivé sur l’ISS en avril, celui qui vient de ramener les quatre astronautes sur Terre. Les enquêtes ont également révélé des fuites d’urine dans cette navette, il lui a donc été interdit de l’utiliser pendant tout le voyage de retour.

« Notre intention n’est pas du tout d’utiliser le système de retour à la maison à cause de ce que nous avons vu avec les fluides dont nous parlons », a déclaré le Dr Steve Stitch, responsable de programme pour Commercial Crew lors d’une conférence de presse à la NASA. « Nous avons d’autres moyens pour permettre à l’équipage d’accomplir les fonctions dont il a besoin », a ajouté le responsable, évoquant justement les couches. « Les vols spatiaux sont remplis de nombreux petits défis. C’est juste un autre que nous rencontrerons et dont nous nous occuperons dans notre mission. Nous ne sommes donc pas trop inquiets à ce sujet », a déclaré l’astronaute Megan McArthur peu de temps avant de partir, lors d’une liaison depuis l’ISS.

En attendant, SpaceX a réglé le problème sur les toilettes de la navette Crew Dragon qui sera utilisée pour la mission Crew-3, qui débutera la semaine prochaine (elle a été retardée en raison d’un problème médical avec un astronaute et de conditions météorologiques défavorables) . Tout simplement, au lieu d’utiliser un tuyau dont les joints risquent de se désengager, comme cela s’est effectivement produit, un tuyau soudé a été installé entre les toilettes et le réservoir, pour éviter de nouvelles fuites. Cette opération sera bien évidemment réalisée sur toutes les navettes Crew Dragon, y compris celle qui s’apprête à rentrer depuis l’espace.