Problèmes sur la Station spatiale internationale, détection d’une fuite d’air : que se passe-t-il

Image

Une fuite d’air affecte le module Zvezda de la Station spatiale internationale (ISS) contrôlé par la Russie. NASA : « Nous avons remarqué une augmentation de la perte environ une semaine avant le récent lancement et l’amarrage du Progress ».

Image

De nouveaux problèmes pour la Station spatiale internationale (ISS) où une fuite d’air affecte le module Zvezda contrôlé par la Russie. C’est ce qu’a annoncé la NASA lors d’une conférence de presse pour la nouvelle mission Crew-8, au cours de laquelle la perte a été décrite comme « petite mais en augmentation ». « Il y a une zone à l’extrémité de la Station spatiale internationale où nous avons remarqué une fuite. C’est une petite fuite, mais nous avons constaté une augmentation environ une semaine avant le récent lancement et l’amarrage du Progress », a déclaré le directeur du programme ISS de l’agence spatiale américaine, Joel Montalbano, ajoutant que la NASA travaille avec l’agence spatiale russe Roscosmos sur le problème et que la perte, pour le moment, ne met pas en danger la sécurité de l’équipage ni n’interrompt le programme de lancement de la mission Crew-8, qui vise à envoyer quatre astronautes vers l’ISS.

Perte d’air sur la Station spatiale internationale

La perte d’air sur la Station spatiale internationale a été signalée par la NASA dans un module de la Station spatiale internationale (ISS) contrôlé par la Russie. La perte, selon l’agence spatiale américaine, est localisée à l’extrémité du segment Zvezda, le module qui fournit un support vital critique au laboratoire et qui a augmenté depuis sa détection, comme observé environ une semaine avant l’amarrage du Progress, le vaisseau de ravitaillement russe arrivé sur l’ISS le 17 février. Pour le moment, a précisé la NASA, la perte ne constitue pas une menace pour les astronautes actuellement à bord de l’ISS ni pour le lancement de la mission Crew-8, qui est actuellement prévu pour le samedi 2 mars, si les conditions météorologiques le permettent.

Le signalement de la NASA a été suivi d’une déclaration de l’agence spatiale russe Roscosmos, qui a confirmé la fuite d’air dans son segment de la Station spatiale internationale. « En effet, les spécialistes détectent une fuite d’air à bord de l’ISS », a communiqué le service de presse de Roscosmos par le biais d’Interfax. « Il n’y a aucun danger pour les membres de l’équipage ou pour la station elle-même ». Les responsables de Roscosmos ont également déclaré que l’équipage russe travaille « régulièrement » pour identifier et corriger les fuites potentielles sur l’ISS, selon l’agence de presse d’État TASS.

Les pertes d’air du module russe Zvezda

Le module Zvezda de la Station spatiale internationale (ISS), qui fournit un support vital critique tel que de l’eau et de l’oxygène, avait déjà été touché par une fuite d’air en août 2020. L’origine de cette fuite avait été identifiée en octobre 2020 et temporairement réparée, mais un autre point de fuite possible a été trouvé en novembre 2021 par le cosmonaute russe Pyotr Dubrov. En janvier 2022, Roscosmos avait déclaré que la position de « la dernière fuite d’air » sur Zvezda avait été découverte et allait être réparée. Cependant, cette nouvelle annonce indique que le problème est réapparu.

Par la suite, en juillet 2022, la Russie a annoncé son retrait de l’ISS après 2024, suite aux sanctions annoncées par les États-Unis en raison de la guerre en Ukraine. La Station spatiale internationale est actuellement l’un des derniers points de coopération entre Roscosmos et la NASA, qui espère continuer à gérer la Station jusqu’en 2030. En attendant, Roscosmos a déclaré vouloir construire sa propre station spatiale, suivant l’exemple de la station chinoise indépendante Tiangong.