La faux de la Lune embrasse Vénus mercredi 7 février 2024 : à quelle heure les voir danser dans le ciel

La falce di Luna bacia Venere mercoledì 7 febbraio 2024: a che ora vederli danzare nel cielo

Peu avant l’aube du mercredi 7 février 2024, la première et spectaculaire conjonction astrale du mois se produira, mettant en scène le croissant de Lune décroissante et la « Planète de l’Amour » Vénus. À quelle heure et comment les reconnaître dans le ciel.

Simulation de la conjonction astrale entre la Lune et Vénus du 7 février 2024. Crédit : Stellarium

Simulation de la conjonction astrale entre la Lune et Vénus du 7 février 2024. Crédit : Stellarium

Aux alentours de 06:00 demain, mercredi 7 février 2024, nous pourrons admirer dans le ciel une merveilleuse conjonction astrale entre le croissant de Lune décroissante et Vénus. Les deux seront accompagnés également de Mars et Mercure. Il s’agit du premier duo céleste de la longue série prévue en février, comme indiqué dans la rubrique « Le ciel du mois » de l’Union astronomique italienne (UAI). Au cours des trois prochaines semaines, en effet, nous assisterons à cinq autres rencontres spectaculaires entre les étoiles, qui se termineront le 22 février avec l’étreinte entre la « Planète de l’Amour » et Mars dans la constellation du Capricorne. Voici tout ce qu’il faut savoir pour ne pas manquer la conjonction astrale entre la Lune et Vénus.

A quelle heure voir la conjonction astrale du 7 février entre la Lune et Vénus

La conjonction astrale entre le croissant de Lune décroissante et la planète Vénus du 7 février 2024 commencera avant l’aube, attendue peu après 07:00 du matin (heure de Rome). Les deux objets célestes apparaîtront pratiquement alignés vers 05:40 dans le ciel sud-oriental, tous deux insérés dans la constellation du Sagittaire. Notre compagne terrestre se présentera comme une fine }, en tenant compte du fait que la phase deLune Nouvelle (ounovilunio) est prévue pour 23:59 vendredi 9 février, selon l’UAI. La deuxième planète du système solaire, qui fut autrefois considérée comme pouvant être aussi luxuriante que la Terre, se trouvera à gauche dusatellite naturel, très lumineuse. Toujours à gauche, plus éloignés, apparaîtront également Mars et Mercure, mais pour les observer, il faudra un horizon complètement plat, sans obstacles naturels ou artificiels (comme des montagnes et des bâtiments) et sanspollution lumineuse. La mer Adriatique pourrait offrir le « meilleur cadre » pour admirer la conjonction astrale.

Comment reconnaître Vénus dans le ciel

Vénus est le troisième objet le plus lumineux de la voûte céleste, après le Soleil et la Lune. La confondre avec une autre étoile est pratiquement impossible; sa lumière intense et scintillante la fait apparaître comme un véritable projecteur suspendu dans le firmament. La raison réside dans la proximité avec la Terre et dans son atmosphère extrêmement dense et corrosive, qui réfléchit efficacement les rayons du soleil. Ceux qui parviennent à filtrer, cependant, restent piégés par les nuages, créant ainsi l’effet de serre le plus impressionnant du système solaire : à la surface de la « Planète de l’Amour », en effet, la température atteint les 464°Celsius, suffisants pour faire fondre le plomb. Le croissant de Lune et Vénus seront en duo jusqu’à 07:15 (heure de Rome), lorsque le Soleil se lèvera. La lumière du jour naissant « annulera » rapidement la présence de la planète dans le ciel. L’étoile se lèvera entre l’est et le sud-est, à quelques degrés de distance du duo d’objets célestes.

N’oubliez pas que les conjonctions astrales peuvent être observées en toute tranquillité à l’œil nu, mais avec un télescope, un appareil photo avec un objectif discret ou une bonne paire de jumelles, vous pourrez observer beaucoup plus de détails sur les protagonistes. Il est essentiel de faire attention à ne jamais regarder directement le Soleil, un risque à ne pas négliger lors des conjonctions astrales qui se produisent à l’aube, près du ciel oriental. Sans les protections adéquates – comme des filtres solaires et des lunettes d’éclipse -, des dommages graves à la vue et même la cécité peuvent être causés.