Le vaccin contre la grippe protège aussi contre les AVC, scientifiques : « Recommandé pour tout le monde »

Le Vaccin Contre La Grippe Protège Aussi Contre Les Avc,

Une étude portant sur plus de 4 millions de personnes a montré que le vaccin antigrippal réduit considérablement le risque d’accident vasculaire cérébral, quel qu’il soit.

Le vaccin contre la grippe protege aussi contre les AVC

Le vaccin contre la grippe est également efficace pour prévenir les accidents vasculaires cérébraux ou les accidents vasculaires cérébraux, sous toutes leurs formes. Il s’agit d’une découverte importante qui met en lumière les multiples bienfaits du vaccin contre la grippe, un « bouclier » non seulement contre les maladies respiratoires, mais comme l’ont démontré plusieurs études également contre les maladies cardiovasculaires. Maintenant, une nouvelle étude a confirmé qu’il peut également nous protéger des accidents vasculaires cérébraux. L’efficacité constatée est telle que les auteurs de la recherche recommandent d’utiliser la vaccination contre la grippe comme stratégie de santé publique pour protéger la population générale des accidents vasculaires cérébraux. Pas seulement les personnes à risque. En France, selon les données de l’Istituto Superiore di Sanità (ISS), environ 200 000 cas surviennent chaque année, dont 80 % sont représentés par de nouveaux épisodes et 20 % par des rechutes.

Une équipe de recherche internationale dirigée par des scientifiques canadiens du Hotchkiss Brain Institute – University of Calgary Cumming School of Medicine, qui a collaboré étroitement avec des collègues, a démontré que le vaccin contre la grippe protège également contre les accidents vasculaires cérébraux du département de neurologie du Dresden City Hospital à Dresde. (Allemagne) et de l’agence Alberta Health à Edmonton. Les scientifiques, coordonnés par les professeurs Michael Hill et Jessalyn Holodinsky, professeurs au Département de neurosciences cliniques de l’Université canadienne, sont parvenus à leurs conclusions après avoir mené une enquête statistique sur les données du régime d’assurance-maladie de l’Alberta, concernant tous les résidents de la province canadienne de l’Alberta. .

Au total, environ 4,2 millions de citoyens adultes inscrits au système de santé provincial canadien ont participé à l’étude entre le 30 septembre 2009 et le 31 décembre 2018. Au cours de la période de suivi, qui a duré 10 saisons grippales, environ 1,8 million de participants ( 42,73 pour cent du total) ont subi au moins une vaccination contre la grippe. De plus, il y a eu 38 126 cas d’AVC au cours de la période d’étude. En comparant toutes les données et en tenant compte des facteurs de risque associés à l’AVC tels que l’âge, le sexe, le diabète, la fibrillation auriculaire, la maladie pulmonaire obstructive chronique, l’utilisation d’anticoagulants, l’hypertension, le revenu et la résidence en milieu urbain ou rural, le professeur Holodinsky et ses collègues ont déterminé que il y avait une réduction substantielle et statistiquement significative du risque de développer tout type d’accident vasculaire cérébral chez les personnes vaccinées contre la grippe (risque relatif 0,775 [IC 95% 0,757–0,793]). En d’autres termes, l’incidence des accidents vasculaires cérébraux a été réduite de 22 % dans la population vaccinée, avec une protection significative dans les six mois suivant l’administration. Les hommes et les femmes étaient protégés et la réduction des risques s’améliorait avec l’âge. Les résultats sont particulièrement pertinents car ils concernent une seule et grande population suivie d’un seul système de santé.

« Le vaccin contre la grippe est connu pour réduire le risque de crise cardiaque et d’hospitalisation pour les personnes souffrant de maladies cardiaques. Nous voulions savoir si le vaccin avait les mêmes qualités protectrices pour les personnes à risque d’AVC », a déclaré le Dr Hill, auteur principal de l’étude, dans un communiqué. « Nos résultats montrent que le risque d’accident vasculaire cérébral est plus faible chez les personnes qui ont récemment reçu un vaccin contre la grippe. Cela était vrai pour tous les adultes, pas seulement ceux à haut risque d’avoir un AVC », a ajouté l’expert. « Nous avons constaté que le risque d’AVC était considérablement réduit dans les six mois suivant un vaccin contre la grippe », a fait écho le co-auteur de l’étude, Jessalyn Holodinsky. « Les résultats suggèrent qu’une large vaccination contre la grippe pourrait être une stratégie de santé publique valable pour prévenir les accidents vasculaires cérébraux », a déclaré l’expert.

Étant donné que la protection du vaccin contre la grippe contre les accidents vasculaires cérébraux était très forte et qu’une crise cardiaque ou un accident vasculaire cérébral peut suivre une infection respiratoire, les scientifiques recommandent la vaccination comme facteur de protection pour la population. Les détails de la recherche « Association entre la vaccination antigrippale et le risque d’AVC en Alberta, Canada : une étude basée sur la population » ont été publiés dans la revue scientifique faisant autorité The Lancet Public Health.