Le manuel d’ENEA pour économiser sur les factures d’énergie et de gaz à la maison

Le Manuel D'enea Pour économiser Sur Les Factures D'énergie Et

ENEA a développé un manuel avec divers conseils pour économiser sur les factures, réduire les déchets et améliorer l’efficacité énergétique de la maison.

Le manuel dENEA pour economiser sur les factures denergie et

Activez les notifications pour recevoir des mises à jour sur

La crise énergétique catalysée par la guerre en Ukraine – mais pas seulement – a un impact significatif sur les budgets des ménages et des entreprises, avec l’urgence de mesures nationales à la fois pour en contenir les conséquences économiques et pour conjurer le risque du rationnement notoire. Certaines règles et recommandations figurent déjà dans le Plan national de maîtrise de la consommation de gaz naturel lancé par le ministre Cingolani. L’hiver sera inévitablement une saison difficile pour beaucoup et la recommandation est d’adopter dès le départ des comportements visant à favoriser les économies d’énergie. Pour aider les consommateurs, le « Décalogue de la consommation d’énergie » a été publié, élaboré par le Département de l’unité de l’efficacité énergétique de l’Agence nationale des nouvelles technologies, de l’énergie et du développement économique durable (ENEA) à l’occasion de la Journée internationale de l’épargne énergétique. En réalité, le décalogue contient 20 conseils pour réduire les déchets et réduire significativement les factures : 10 se réfèrent à une utilisation intelligente de l’énergie, 10 autres se réfèrent à une utilisation efficace du chauffage.

Comment économiser sur sa facture d’électricité

Dans le premier point du décalogue, ENEA recommande d’utiliser chez soi des ampoules à économie d’énergie à technologie LED qui, à puissance absorbée similaire, sont cinq fois plus lumineuses que les ampoules halogènes ou à incandescence traditionnelles. ENEA met également en avant les économies liées à l’entretien/remplacement, sachant que les ampoules LED ont une durée de vie de 15 000 heures, contre 7 500 pour les ampoules fluorescentes et 750 pour les halogènes.

Au point 8, cependant, il est conseillé de ne pas laisser les lumières de la maison allumées inutilement, en n’allumant que celle de la pièce dans laquelle vous vous trouvez (la nuit) et pendant la journée pour compter autant que possible sur la lumière du soleil, en même temps temps de déconnexion de tous les appareils électroniques non utilisés. Comme il y en a beaucoup qui consomment beaucoup même lorsqu’ils sont éteints, la recommandation (point 7) est de regrouper certains d’entre eux sur les multiprises avec le bouton – en respectant toutes les limites de puissance et les appareils pris en charge – pour les déconnecter tous ensemble du réseau .

Un spot LED

Un spot LED

Comment économiser du gaz pour le chauffage

En ce qui concerne le chauffage, au point 2, l’ENEA insiste avant tout sur le fait d’avoir une maison correctement isolée thermiquement, car avec des systèmes d’isolation efficaces, il est possible de réduire les pertes jusqu’à 50 % et les besoins énergétiques qui en découlent. Il s’agit de l’installation d’un bardage thermique dit interne ou externe, qui bien qu’étant coûteux à la base – pour cette raison il est recommandé de le faire en conjonction avec la rénovation des façades et des toitures – ne nécessite pas d’entretien annexe, permettant également l’installation d’une chaudière moins puissante avec tous les avantages qui en découlent.

Le point 3 souligne l’importance d’isoler également le toit avec un faux plafond, capable d’économiser jusqu’à 20 % d’énergie (dans ce cas également, le coût initial peut être important). Toujours pour isoler au mieux votre habitation, au point 4, ENEA suggère le remplacement des fenêtres et portes « qui provoquent souvent des courants d’air et des ponts thermiques ». Le conseil est d’utiliser « des matériaux très isolants comme le PVC et le bois à rupture de pont thermique » et « des doubles ou triples vitrages selon les exigences climatiques et une chambre à air avec de l’argon ». Ces éléments contribuent également à l’insonorisation.

Au point 11, il est recommandé de maintenir une température interne de 19 ° C, plus que suffisante pour vivre confortablement. C’est le même niveau préconisé par le plan d’économies de gaz du ministre Cingolani, élaboré précisément pour affronter la prochaine saison froide dans ce contexte d’urgence. Le point 12 fait plutôt référence au respect de l’heure d’allumage journalière des radiateurs, qui en France est divisée en tranches (de 14 heures dans les zones montagneuses et septentrionales à 8 heures sur la côte sud). Le plan du ministre Cingolani est d’éteindre les radiateurs une heure à l’avance.

ENEA au point 13 recommande de fermer les volets / volets roulants et d’utiliser des rideaux lourds pour éviter les pertes de chaleur, tandis qu’au point 16 d’installer une unité de contrôle pour réguler la température de votre système, un système automatique « qui évite les pics ou à-coups de puissance inutiles » et permet la programmation horaire. Les systèmes domotiques contrôlables à distance doivent également être évalués, ce qui vous permet de régler la température des pièces individuelles, de vérifier si quelqu’un est à la maison et de tout gérer à distance via une application pour smartphone. Par exemple, vous pouvez chauffer votre logement avant de rentrer chez vous sans gaspillage inutile. Enfin, au point 18, nous préconisons l’utilisation d’un « système de comptage de chaleur » qui permet d’économiser en ne facturant que la consommation réelle. En pratique, ce sont des capteurs et des vannes qui « certifient » le vrai chauffage, devenus obligatoires dans les immeubles et copropriétés à chauffage centralisé.

Un radiateur

Un radiateur

Utiliser correctement les radiateurs

Avec l’arrivée de l’automne, nous nous préparons à rallumer les radiateurs, pour lesquels l’entretien saisonnier nécessaire est nécessaire (par la soi-disant ventilation). C’est une intervention fondamentale pour garantir l’efficacité maximale du système et éviter les gaspillages inutiles. Au point 14, ENEA recommande de ne pas couvrir les radiateurs avec des objets (par exemple des meubles) et d’insérer un panneau réfléchissant – une feuille de papier d’aluminium est très bien – entre l’appareil et le mur, afin de réduire la dispersion de la chaleur vers l’extérieur. Il est également conseillé de ne pas laisser les fenêtres ouvertes trop longtemps, car il en faut très peu pour renouveler l’air d’une pièce. Au point 17 il recommande l’installation de vannes thermostatiques pour réguler le débit d’eau chaude dans les radiateurs et maintenir la température stable dans toute la maison, sans pics dans certaines pièces.

1662556692 486 Le manuel dENEA pour economiser sur les factures denergie et

L’électroménager pour économiser de l’énergie

Les appareils électroménagers peuvent être particulièrement énergivores, même lorsqu’ils sont éteints. Celui qui consomme le plus est le four électrique, capable d’absorber entre 0,8 kilowattheures (kWh) et 1,5 kWh après une heure et trente minutes d’utilisation, à une température de 180°C. Beaucoup, comme indiqué, ils consomment même lorsqu’ils sont en mode veille et suspendu, tels que les lecteurs DVR, les téléviseurs LCD, les ordinateurs, les systèmes audio, les décodeurs, etc. Le gaspillage annuel est important et, comme l’indique l’agence française, jusqu’à 35 000 wattheures peuvent être gaspillés. Le conseil est donc de débrancher ces appareils du secteur – même avec la barrette d’alimentation susmentionnée – lorsqu’ils ne sont pas utilisés. Les chargeurs pour smartphones et tablettes doivent également être déconnectés lorsqu’ils ne sont pas utilisés.

Au point 6, l’ENEA indique que 58% de la consommation électrique des ménages est attribuable aux appareils électroménagers, c’est pourquoi elle suggère de remplacer les anciens par des appareils plus récents et de classe énergétique supérieure. L’exemple en est celui des machines à laver et des réfrigérateurs : les machines modernes peuvent réduire la consommation jusqu’à 35 à 40 % par rapport aux appareils d’il y a 20 ans. Toujours en ce qui concerne les réfrigérateurs (et congélateurs), au point 20 ENEA recommande qu’ils soient régulièrement dégivrés et installés correctement ; s’ils sont placés près de sources de chaleur (comme un four) et dans des pièces chaudes, ils peuvent en fait consommer jusqu’à 10% de plus.

1662556693 7 Le manuel dENEA pour economiser sur les factures denergie et

Les autres conseils d’ENEA pour réduire sa consommation

Parmi les autres conseils d’ENEA pour économiser sur les factures figurent la réduction de l’utilisation de l’eau chaude (point 5), par exemple en préférant une douche à la salle de bain, ce qui implique une consommation quatre fois supérieure (35 – 50 litres pour 3 minutes de douche contre 120 – 160 litres pour la salle de bain). Couper l’eau pendant le savonnage et utiliser des dispositifs de gestion du débit d’eau peut également aider à économiser de l’argent. Le point 9 énumère les avantages des centrales basées sur les énergies renouvelables, à savoir le photovoltaïque, l’éolien et la géothermie. Comme tout le monde ne peut pas installer des systèmes avec des dalles solaires et des éoliennes capables de garantir une autonomie énergétique totale, il est également possible de se référer à des « mini » systèmes qui garantissent des économies importantes sur la facture à faible coût.

Bien entendu il est important de connaître l’efficacité énergétique de son bien et, comme suggéré par l’ENEA au point 15, il est important de faire réaliser une expertise technique et d’obtenir l’attestation de performance énergétique (APE). Avec ces informations, il est possible de planifier les interventions les plus utiles, qui sont généralement déductibles et facilitées par des incitations spécifiques.