Dix mythes à dissiper sur les économies d’électricité et de gaz

Dix Mythes à Dissiper Sur Les économies D'électricité Et De

Les opinions non partagées et les fausses croyances peuvent nous amener à faire des erreurs lorsqu’il s’agit d’éliminer le gaspillage et d’économiser sur la consommation. Voici les plus courants et ce qu’ils peuvent entraîner.

Dix mythes a dissiper sur les economies delectricite et de

Avec les montants des factures d’électricité et de gaz qui montent en flèche, beaucoup se demandent comment éliminer le gaspillage et économiser sur la consommation. Parmi les solutions de réduction des coûts, il y a quelques précautions quotidiennes qui déterminent des avantages précieux, comme éteindre les lumières lorsqu’elles ne sont pas nécessaires ou l’ordinateur s’il n’est pas utilisé, mais les comportements que nous adoptons ne se traduisent pas toujours par de réelles économies. Lorsque l’on parle d’utilisation efficace du chauffage et de l’énergie, il n’est pas rare de tomber sur des test et opinions non partagés, qui peuvent parfois cacher des erreurs ou des malentendus et, au final, peser dans nos poches. Les plus courantes concernent l’utilisation correcte des appareils électroménagers et la régulation des thermostats et des chaudières, mais compte tenu des nouvelles alarmes qui se profilent à l’horizon, au milieu du chantage de la Russie et du danger d’une nouvelle escalade de l’inflation, même les plus petites erreurs peuvent se transformer en un véritable boomerang énergétique. Voyons donc ce qu’ils sont et ce qu’ils peuvent entraîner.

Le prix plafond est-il le maximum que je paierai pour l’essence ?

Alors que l’Union européenne travaille sur un plafond (plafonnement des prix) sur le prix de l’essence, plusieurs se demandent comment cette mesure va contenir les coûts dans la facture. Cependant, plus d’un pense que la limite de prix se traduira par une limite totale sur la facture, ou que le prix deviendra statique et ne sera plus lié au Ttf (Title Transfer Facility) à Amsterdam, le marché de gros du gaz naturel en Europe. . Tout faux.

Le document sur lequel travaille la Commission européenne décrit en réalité « deux outils possibles » pour limiter le prix du gaz, dont l’un viserait uniquement le méthane importé de Russie, en cas de nouvelles interruptions voire d’une fermeture complète des approvisionnements. , tandis que la seconde verrait la création de régions tarifaires pour les pays de l’UE les plus gravement touchés, appelées « zones rouges ». La limite de prix de la zone rouge doit être dynamique et fixée par référence au prix Ttf.

Le lave-vaisselle est-il le moyen le plus cher de laver la vaisselle ?

Oui et non. Selon leCommuter, le comparateur de prix des services énergétiques, il existe une « preuve absolue » que laver la vaisselle à la main ou utiliser le lave-vaisselle est plus économe en énergie. Cela est vrai tant pour la quantité d’eau utilisée que pour l’électricité consommée, puisque plusieurs facteurs tournent autour de ces deux aspects. Par exemple, quand on fait la vaisselle à la main, tout dépend de la méthode que l’on utilise, car cela peut coûter beaucoup plus cher si on utilise de l’eau chaude et si on ne fait pas tremper la vaisselle avant de la rincer. Si, en revanche, nous utilisons le lave-vaisselle, ce n’est pas seulement la classe énergétique de l’appareil qui l’affecte, mais aussi la fréquence d’utilisation et le réglage de lavage que nous utilisons.

1662474615 161 Dix mythes a dissiper sur les economies delectricite et de

Pour réduire la consommation, il faut donc choisir la méthode la plus économique en fonction de ces facteurs et recourir à des stratégies qui nous offrent un avantage supplémentaire. Donc, pour le lave-vaisselle, on ne le démarre qu’à pleine charge en utilisant un programme éco, alors que si on lave la vaisselle à la main, on évite de la savonner en gardant l’eau ouverte mais on remplit un des deux éviers (ou un récipient si notre la cuisine n’a qu’une seule cuve), ajouter l’arôme et faire tremper la vaisselle avant de la rincer.

Combien faut-il consommer pour faire bouillir de l’eau ?

La consommation dépend de la quantité d’eau que nous voulons faire bouillir. Une bouilloire qui déborde ou une casserole avec plus d’eau que nécessaire mettent plus de temps à atteindre la température d’ébullition, elles nécessitent donc plus de gaz (ou d’électricité, si vous avez une plaque de cuisson électrique).

Utiliser la bonne quantité d’eau dont nous avons besoin permet donc d’économiser non seulement sur la facture, mais aussi sur la consommation d’eau. Une stratégie utile peut être d’utiliser une cruche graduée ou de peser l’eau, en se rappelant que 1 litre d’eau pèse 1 kg.

Les appareils électroménagers consomment-ils de l’énergie lorsqu’ils sont en veille ?

Tout appareil laissé en veille est toujours alimenté par la prise de courant, il consomme donc de l’énergie. Par exemple, lorsqu’il s’agit d’un téléviseur, le voyant rouge allumé indique qu’il absorbe toujours de l’énergie, de sorte qu’il peut répondre aux signaux de la télécommande.

En moyenne, cette consommation est comprise entre 1 et 4 watts par heure (selon la marque et le modèle) ce qui, multiplié par 24 heures, équivaut à 24-96 watts. En un an, la consommation estimée peut même dépasser 35 000 watts, ce qui, ajouté à celui des autres appareils de la maison, tels que les décodeurs, les systèmes audio et les lecteurs DVD, a un impact significatif sur le coût de la facture.

1662474615 464 Dix mythes a dissiper sur les economies delectricite et de

Une solution simple à ce problème consiste à regrouper toutes les prises des appareils électroniques dans une multiprise équipée d’un interrupteur, afin que tout puisse être éteint d’un seul geste lorsqu’il n’est pas utilisé.

Augmenter le thermostat chauffe-t-il la maison plus rapidement ?

Non. L’augmentation du thermostat n’a aucun impact sur le taux de chauffage de la pièce. Par exemple, supposons que vous ayez réglé le thermostat d’ambiance sur 20°C : le système de chauffage fonctionnera jusqu’à ce que la pièce atteigne cette température. Monter le thermostat à 25°C, en espérant que la pièce chauffe plus vite, n’a aucun effet sur le temps, car la chaudière continuera tout de même à fonctionner à plein régime et mettra le même temps à atteindre 20 degrés. Et puis cela continuera à fonctionner, jusqu’à ce que la pièce soit à 25 degrés.

Garder la chaleur basse toute la journée permet-il d’économiser de l’argent ?

Ce n’est pas certain, car ce qui affecte, c’est la qualité de l’isolation de la maison. S’il y a des pertes de chaleur (parce que par exemple nous avons de vieilles fenêtres, qui sont souvent des courants d’air), la perte de chaleur sera plus importante, donc plus d’énergie thermique sera nécessaire pour maintenir une certaine température interne.

L’isolation de l’appartement coûte-t-elle trop cher ?

Si, par exemple, on mettait d’un côté de la balance le coût d’un système d’isolation thermique et de fenêtres à double vitrage et de l’autre les dépenses énergétiques du chauffage domestique, on découvrirait qu’avec le temps la facture pèserait plus. Une maison bien isolée fait la différence, contenant les déperditions de chaleur, mais aussi de petites précautions comme des coupe-vent sous les portes, l’habitude de baisser les stores ou de fermer les volets le soir, et l’utilisation de plus de doubles rideaux, définitivement la différence . Ces attentions, si nous ne pouvons nous permettre des interventions structurelles, peuvent donc nous faire économiser, avec un coût décidément négligeable par rapport à l’avantage offert.

Les compteurs « intelligents » permettent-ils d’économiser de l’argent ?

Partiellement vrai. En eux-mêmes, les compteurs intelligents ne nous font pas économiser de l’argent. Mais l’utilisation d’un compteur qui fournit des données en temps réel peut donner un aperçu de notre consommation d’énergie. Cela nous permet ensuite de voir combien d’électricité nous utilisons et où nous pouvons réduire la consommation.

1662474615 713 Dix mythes a dissiper sur les economies delectricite et de

Est-il plus pratique d’utiliser les appareils électroménagers la nuit ?

Ce n’est pas toujours vrai : cela dépend du type de tarif énergétique du contrat. Certains fournisseurs appliquent un tarif réduit à certaines heures, généralement la nuit et les jours fériés, appelé tarif de deux heures, tandis que d’autres adoptent un tarif à l’heure, de sorte que le coût de l’énergie ne varie pas.

La cuisson au micro-ondes est-elle le moyen le moins cher de cuisiner ?

Oui, une étude récente de Énergie utilitaire ont montré que la cuisson au micro-ondes est l’option la plus pratique pour ceux qui font attention à la consommation. La rapidité avec laquelle nous pouvons chauffer et préparer les plats se traduit par des économies d’énergie par rapport aux méthodes traditionnelles, bien qu’il faille prêter attention à la fonction gril, qui implique l’utilisation d’une résistance électrique, donc l’énergie nécessaire est plus importante.

D’autre part, la même recherche a montré que le four électrique est l’option la moins économique, suivi des cuisinières à gaz et des friteuses à air.