Tous les plastiques ne sont pas recyclables – faites attention à ce code sur l’emballage

Tous Les Plastiques Ne Sont Pas Recyclables Faites Attention

Recycler le plastique est un geste de civilité et un devoir envers l’environnement, mais tout n’est pas aussi recyclable qu’il n’y paraît. Voici les codes pour le reconnaître.

Tous les plastiques ne sont pas recyclables faites attention

La pollution plastique est considérée comme une véritable urgence mondiale, si grave que, selon certaines estimations, d’ici 2050, il y aura plus de déchets plastiques que de poissons dans les mers et les océans du monde. Ce n’est pas un hasard si nous déversons chaque année plus de 8 millions de tonnes de plastique, dont 570 000 finissent dans la seule Méditerranée, soit l’équivalent de 34 000 bouteilles d’eau par minute. C’est une catastrophe environnementale et écologique qui peut être combattue en utilisant moins de produits de ce matériau – heureusement que l’Union européenne va dans la bonne direction – et en recyclant le plastique utilisé. Aussi vertueux soit-il, le processus de recyclage ne porte pas toujours ses fruits ; selon les données de l’organisation internationale Plastic Soup Foundation, en effet, à ce jour, nous n’avons recyclé que 9 % de tout le plastique produit depuis les années 1950. Pour compliquer la gestion des déchets plastiques, il y a aussi les codes d’identification introduits par la Société de l’industrie du plastique (SPI) en 1988, qui tout en étant précieux pour comprendre à quel type de plastique vous avez affaire, n’ont pas d’impact significatif dans la gestion du recyclage. En effet, il peut même arriver de lire « plastique recyclable » dans des contenants marqués du code 7 (ou 0 ou 07), ce qui indique en fait une catégorie mixte de matières plastiques non recyclables – ou très difficiles – et qui devraient donc disparaître dans l’indifférencié.

Les codes SPI également utilisés dans l’Union européenne (basés sur la décision de la Commission 97/129/CE du 28 janvier 1997) identifient six types de plastiques principaux et un septième groupe non recyclable. Le symbole des codes est caractérisé par les trois flèches qui se succèdent (formant un triangle) et par une un code d’identification. Le code 01 PET (ou PETE) fait référence au polyéthylène téréphtalate, utilisé dans les bouteilles de boissons, les contenants alimentaires, les fibres de polyester et plus encore ; le code 02 PEHD ou HDP fait référence au polyéthylène haute densité (le plastique « dur »), comme celui utilisé pour les sacs, les bouchons, les contenants de suppléments, les bouteilles de lait, les poubelles, etc. ; le code 03 PVC est le polychlorure de vinyle utilisé pour les contenants de produits chimiques, les tuyaux de plomberie, les appareils et autres produits résistants; 04 Le code PELD ou LDPE est pour le polyéthylène basse densité, utilisé dans les sacs, les seaux, les bouteilles souples, les films d’emballage et autres. Le code 05 PP fait référence au polypropylène, utilisé dans les intérieurs de voitures, les récipients utilisés dans les fours à micro-ondes, les verres, diverses fibres industrielles, les meubles en plastique et plus encore ; le code 06 PS est le polystyrène, utilisé dans les emballages, les jouets, les étuis, etc.

Crédit : Plastic Soup Foundation

Crédit : Plastic Soup Foundation

Tous les produits avec ces codes sont recyclables et vont donc au recyclage, tandis que le code 7, comme indiqué, englobe un groupe de matières plastiques non recyclables. Ceux-ci comprennent le styrène acrylonitrile (SAN), le polycarbonate (PC), le polyamide (PA), les bioplastiques, les plastiques acryliques / polyacrylonitrile (PAN), le copolymère acrylonitrile butadiène styrène (ABS) et autres. Tous les produits en plastique portant ce code, tels que certains contenants pour détergents et autres, doivent être jetés dans la poubelle non triée. L’absurdité est que parfois sur l’emballage il est indiqué à tort « plastique recyclable », mais ce n’est absolument pas le cas. Comme le précise la Plastic Soup Foundation, le code 7 est en fait une catégorie mixte « avec laquelle personne ne peut rien faire ». L’organisation souligne également que les règles régissant les symboles de recyclage du plastique « sont inadéquates », non seulement parce que les codes peuvent être difficiles à lire et à trouver (il suffit de penser au plastique transparent), mais aussi parce que ces codes ne disent rien par exemple sur la « dureté ». , forme ou consistance » du plastique. Il faut aussi garder à l’esprit que tous les plastiques n’ont pas le même taux de recyclage. Si nous ajoutons à cela également la contradiction liée au code 07, il est clair que pour lutter contre l’urgence des déchets plastiques, il serait nécessaire de mettre à jour la réglementation relative au recyclage.