Pourquoi les enfants détestent les longs trajets en voiture, selon la science

Pourquoi Les Enfants Détestent Les Longs Trajets En Voiture, Selon

C’est ce que révèlent les recherches sur la façon dont les plus petits perçoivent le passage du temps et l’influence des actions sur la sensation de temporalité.

Pourquoi les enfants detestent les longs trajets en voiture selon

Pour les parents de jeunes enfants, les longs trajets en voiture, comme ceux auxquels sont confrontés des millions d’Italiens ces jours-ci au retour des vacances d’été, peuvent représenter un véritable cauchemar, non seulement pour le trafic intense et les files d’attente sur les routes et les autoroutes. Ceux qui voyagent avec des enfants savent que voyager avec eux demande une plus grande organisation et une bonne dose de patience, surtout si le transfert dure plus de quelques heures. Mais pourquoi les enfants détestent-ils les longs trajets en voiture ? Et que faire pour éviter que nos déplacements ne soient trop fatigants pour les plus petits ?

La raison pour laquelle les enfants ne supportent pas les longs trajets en voiture

Étant donné que dans la voiture, selon la législation en vigueur, les enfants jusqu’à 12 ans ou 150 cm de hauteur doivent être attachés dans le siège enfant – ce qui, pour leur sécurité, limite malheureusement la liberté de mouvement – pour clarifier les raisons pour lesquelles un voyager en voiture peut sembler interminable aux yeux des plus petits est la psychologue anglaise Ruth Ogden de l’université John Moores de Liverpool qui depuis une dizaine d’années étudie la perception du temps chez l’homme et comment nos actions affectent la sensation de temporalité. En particulier, dans un article publié sur La conversationl’expert a précisé certains des aspects clés de la façon dont, selon l’âge, chacun de nous peut envisager un événement (en l’occurrence, la fin d’un voyage en voiture) plus ou moins éloigné dans le temps.

Avant d’entrer dans les détails, cependant, Ogden a tenu à préciser que l’une des raisons pour lesquelles notre perception du temps change avec l’âge est due à l’âge lui-même : un phénomène qui se traduit, par exemple, par la sensation qu’au fil des années, il nous semble que le temps passe plus vite. « On pense que le temps passe plus rapidement avec l’âge car, à mesure qu’il avance, toute durée devient une plus petite proportion de nos vies à ce jour. – dit l’expert -. Pour comprendre, à 7 ans, un an représente 14,3 % de la vie, alors qu’à 70 ans, il ne représente que 1,43 % de la vie.« .

Ainsi, un trajet en voiture de cinq heures peut sembler plus long à un adulte de 5 ans qu’à un adulte de 55 ans, tout simplement parce que la durée du trajet en elle-même représente un pourcentage plus important de la vie d’un enfant de 5 ans.

Outre ce phénomène, une autre raison de cette perception différente du temps est liée à la connaissance des distances et de la géographie. « Cela nous fournit des indicateurs et des informations que nous utilisons pour comprendre quelle partie du voyage a été effectuée et combien il nous reste – Ogden continue -. Par exemple, lors d’un voyage de Manchester à Devon, je sais que je suis à peu près à mi-chemin au moment où nous passons par Birmingham, et cette connaissance m’aide à structurer le temps passé. J’ai également accès au système de navigation par satellite, qui fournit une heure d’arrivée et m’avertit des retards imminents. L’absence de cette connaissance chez les enfants indique qu’ils sont plus dépendants de demander aux adultes le temps qu’il leur reste pour juger de la progression du voyage.« .

L’incertitude des enfants quant au temps écoulé et au temps qu’il leur reste est également exacerbée par leur manque de contrôle sur le voyage lui-même. « Les adultes choisissent à quelle station-service s’arrêter et quel itinéraire emprunter – indique l’expert -. Cela peut également contribuer à la perception du temps de déplacement pour les enfants […] qui peut encore être ralenti. En tant qu’adultes, nous sommes nombreux à vivre une expérience similaire lorsque, par exemple, nous sommes dans un train qui s’arrête inexplicablement devant une gare, ou lors de la récupération des bagages après un vol, nous ne savons pas exactement quand notre valise arrivera. Ne pas savoir exactement quand nous arriverons à la gare ou quand nous aurons nos bagages rallonge ces moments d’attente« .

Lorsqu’il y a incertitude sur le temps, il arrive aussi que l’on fasse beaucoup plus attention en même temps, ce qui se traduit par le sentiment qu’il passe beaucoup plus lentement. « Chez les enfants, la météo est plus souvent incertaine, donc sans rien pour se distraire, ils se focaliseront sur la durée du trajet. – Ogden a ajouté -. Le temps passé dans la voiture peut donc s’allonger davantage, simplement parce qu’ils ne peuvent rien faire d’autre que regarder par la fenêtre. Par conséquent, le conseil aux parents est de s’approvisionner en jeux pour fournir un flux constant de distraction à leurs enfants. Et éviter que notre trajet en voiture ne devienne une expérience interminable et détestable pour nos enfants« .