Les États-Unis envisagent de renforcer les restrictions sur les exportations de puces vers la Chine

US Considers Tightening Restrictions on Chip Exports to China

Huawei a fait les gros titres lorsqu’ils ont lancé leur série de téléphones Mate 60, équipés de la puissante puce Kirin 9000s. Il est intrigant de constater que malgré les restrictions imposées par les États-Unis, Huawei a réussi à incorporer des puces capables de la 5G fabriquées en Chine. Ils ont même intégré des composants comme la RAM SK Hynix, ce qui ne devait pas arriver en raison de ces restrictions.

Le gouvernement américain prévoit de restreindre les exportations de puces informatiques vers la Chine US China

À présent, un nouveau rapport de Reuters suggère que le gouvernement américain, sous le mandat du président Biden, envisage d’imposer davantage de sanctions pour stopper l’exportation de certaines puces informatiques vers la Chine. Ces puces sont principalement utilisées pour la technologie de l’intelligence artificielle (IA).

Le rapport mentionne que les puces d’IA seront le point central de ces nouvelles sanctions. Pour cela, le gouvernement américain prévoit d’établir des règles spécifiques basées sur le fonctionnement de ces puces. L’idée est de rendre plus difficile l’envoi de ces puces vers la Chine.

Il est important de noter que ces nouvelles règles n’affecteront pas les puces utilisées dans les appareils du quotidien comme les téléphones et les ordinateurs portables. Cependant, les entreprises américaines devront informer le département du Commerce des États-Unis si elles souhaitent vendre leurs puces les plus puissantes à des entreprises chinoises. Ensuite, le département du Commerce examinera attentivement chaque cas pour déterminer s’il pourrait représenter une menace pour la sécurité nationale.

De plus, le gouvernement américain réfléchit à la création d’une nouvelle mesure appelée « paramètre de densité de performance ». Cette mesure vise à rendre plus difficile pour les individus de trouver des moyens d’envoyer ces puces en Chine en violant les règles.

En termes simples, le gouvernement américain souhaite empêcher l’envoi de certains types de puces informatiques, notamment celles utilisées pour l’IA, en Chine. Cela est dû à la conviction que ces puces pourraient représenter un risque pour la sécurité du pays. Les articles du quotidien comme les téléphones ne seront pas affectés, mais les puces les plus puissantes feront l’objet de règles plus strictes. Les États-Unis cherchent également à mettre en place de nouvelles règles pour rendre encore plus difficile le contournement de ces restrictions.

Les puces américaines utilisées dans l’électronique grand public peuvent être expédiées en Chine US China

Les nouvelles restrictions sur les semiconducteurs ne devraient pas affecter complètement les puces utilisées dans l’électronique grand public. Cependant, les fabricants de semi-conducteurs américains devront notifier le département du Commerce des États-Unis lorsqu’ils honoreront des commandes pour leurs produits les plus puissants destinés à des entreprises chinoises. Le département du Commerce examinera chaque cas pour déterminer si ces exportations de puces pourraient représenter une préoccupation pour la sécurité nationale. De plus, les États-Unis travaillent sur un « paramètre de densité de performance » pour les exportations de puces afin d’empêcher d’éventuelles méthodes d’éviter les restrictions sur les exportations de puces vers la Chine.

Source / Via: GsmArena