Le premier iPad OLED devrait utiliser un écran hybride pour éviter la déformation visible

Le premier iPad OLED devrait utiliser un écran hybride pour éviter la déformation visible

On ne sait toujours pas exactement quand on peut s’attendre à voir le premier iPad OLED ; les estimations récentes vont de 2023 à 2026. Mais un nouveau rapport sur la chaîne d’approvisionnement suggère aujourd’hui qu’Apple craint que le type d’OLED utilisé dans l’Apple Watch et l’iPhone ne s’adapte pas bien à l’iPad.

Plus précisément, il craint que les panneaux OLED de type iPhone ne présentent une déformation visible s’ils sont utilisés pour des écrans de plus de 10 pouces environ…

Les iPhones utilisent un film polyimide flexible OLED

Les premiers écrans OLED étaient rigides, avec un substrat en verre. Aujourd’hui, la plupart des smartphones – y compris les iPhones – utilisent des films en polyimide à la place du verre.

Le film polyimide offre un certain nombre d’avantages significatifs par rapport au verre, notamment un coût moindre, des processus de production plus simples, la légèreté et la flexibilité.

Bien que nous pensons que l’OLED flexible est utile pour les écrans incurvés et pliables, il rend également possible les lunettes ultra-minces que l’on voit sur les iPhones modernes. L’affichage s’étend au-delà de la zone visible et se recourbe à l’intérieur du boîtier, masquant les zones de bord non utilisables.

Le premier iPad OLED devrait utiliser un écran hybride

Les écrans OLED flexibles ont cependant un inconvénient : ils ne s’adaptent pas bien aux écrans plus grands. Plus précisément, une partie du processus de production peut créer une quantité infime mais visible de déformation.

L’élec rapporte qu’Apple est susceptible d’utiliser une forme hybride d’OLED pour les iPads, pour cette raison.

Apple devrait utiliser des panneaux OLED « hybrides » dans son premier iPad OLED qu’il lancera dans quelques années, a appris TheElec. Les panneaux OLED hybrides font référence aux panneaux OLED qui utilisent à la fois les technologies de panneaux OLED rigides et de panneaux OLED flexibles […]

Un panneau OLED hybride utilise un substrat en verre comme le font les panneaux OLED rigides, mais utilise également l’encapsulation en couche mince des panneaux OLED flexibles. Des sources ont déclaré qu’Apple n’aime pas trop utiliser des panneaux OLED flexibles __ qui sont principalement utilisés dans les smartphones haut de gamme __ certaines parties de l’écran peuvent sembler froissées.

Les plis sont probablement causés par la fabrication des panneaux OLED flexibles. Lors de leur production, les substrats en verre. Des vernis polyimides sous forme liquide sont déposés sur le substrat et le verre est ensuite retiré au moyen de lasers. Le polyimide solidifié restant est le substrat plastique. Lors du retrait au laser, certaines parties du polyimide peuvent être déformées par la chaleur.

Sur les petits écrans, comme les iPhones, cette déformation est trop petite pour être vue à l’œil nu. Cependant, il peut être juste visible sur les écrans de plus de 10 pouces, ce qui le rend moins adapté aux iPads.

Apple pourrait peut-être résoudre ce problème, auquel cas il pourrait utiliser des écrans en polyimide flexibles conventionnels, mais pour le moment, on s’attend à ce qu’il emprunte la voie hybride.

Les fabricants de panneaux OLED Samsung et LG travaillent également sur une technologie de nouvelle génération appelée Ultra-Thin Glass (UTG), qui pourrait également être prête à temps pour le premier iPad OLED. Actuellement, cela serait à environ un an de la production commerciale.

Vous pouvez en savoir plus ici sur nos attentes concernant les iPad OLED.

Photo : Henry Ascroft/Unsplash


Découvrez cette vidéo ci-dessous (en anglais) pour plus d’actualités Apple :