« Totalement certain ». Le narrateur du mythique The Texas Chainsaw Massacre confirme qu’il a été payé avec de la marijuana.

"totalement Certain". Le Narrateur Du Mythique The Texas Chainsaw Massacre

The Texas Chainsaw Massacre est, avec Halloween et The Exorcist, l’un des films les plus influents des années 1970. Tobe Hooper et John Carpenter notamment, ont fixé la figure de l’assassin immortel de l’underground et de la série B qui perdure à ce jour. Cette formule a depuis été reproduite dans des centaines et des centaines de films basés sur Leatherface et Michael Myers. Dans les jeux vidéo, l’influence est également évidente. Sans aller plus loin, regarder cette image de The Texas Chainsaw Massacre que nous mettons en dessous de ces lignes, c’est penser directement à une certaine scène de Resident Evil VII.

Totalement certain Le narrateur du mythique The Texas Chainsaw Massacre

Une production modeste qui a changé à jamais les films d’horreur

Le tournage de The Texas Chainsaw Massacre semble compliqué dans l’exécution et austère dans les moyens rien qu’en voyant le résultat à l’écran. Et nous pensons que le fait qu’il soit transmis qu’il s’agissait d’un groupe de hippies filmant précairement dans l’Amérique profonde profite au film. Hooper et compagnie ne savaient sûrement pas qu’ils créaient un classique, ce qui se traduit par de la fraîcheur, de la radicalité et du risque.

1673690408 13 Totalement certain Le narrateur du mythique The Texas Chainsaw Massacre

Bien entendu, les anecdotes de tournage qui ont émergé durant toutes ces années ont été nombreuses. Certaines ne sont plus vérifiables du fait du décès progressif des membres de l’équipe, mais d’autres, comme celle sur laquelle nous comptons aujourd’hui, cessent enfin d’être du domaine de la spéculation.

« Tobe a entendu que j’étais en ville et il m’a demandé une heure de mon temps pour raconter quelque chose pour ce film qu’il vient de faire. J’ai dit : ‘Bien !’ C’était une faveur (…) Il m’a donné de la marijuana ou une boîte d’allumettes ou peu importe comment on l’appelait à l’époque. Je suis sorti du studio (d’enregistrement), lui ai tapoté le dos et lui ai dit : « Bonne chance à toi ! » »

Ce sont les mots de John Larroquette à Parade à propos de son travail de narrateur de The Texas Chainsaw Massacre. Inutile de dire qu’après le succès énorme et inattendu du film, ses services ont de nouveau été utilisés dans d’autres productions et que sa figure est désormais un mythe qui se promène tranquillement dans les conventions de fans et les tabloïds cinéphiles. Le plus drôle, c’est que Larroquette n’a vu aucun des épisodes de la saga : « Je ne suis pas un grand fan de films d’horreur. » Merveilleux.

Source | Arrête de