La nouvelle IA de Google est capable de jouer à des jeux tels que No Man’s Sky ou Goat Simulator

La nouvelle IA de Google peut jouer à des jeux comme No Man's Sky ou Goat Simulator

Le but n’est pas de nous battre, mais de pouvoir profiter d’un camarade de jeu dans ce type de titres

La nouvelle IA de Google peut jouer à des jeux comme No Man's Sky ou Goat Simulator
La nouvelle IA de Google nous permettrait de jouer avec elle à de nombreux jeux vidéo

Google est en train de se mettre à jour avec l’IA. Du jour au lendemain, il est devenu l’une des principales entreprises à promouvoir le développement de tout cela. Non seulement avec son puissant Gemini, mais aussi avec d’autres comme l’IA vidéo Lumiere. Ainsi, il est maintenant temps de parler d’une nouvelle IA avec des caractéristiques très intéressantes : SIMA, une IA axée sur les jeux vidéo.

SIMA, la nouvelle IA de Google pour les jeux vidéo

Google DeepMind a récemment présenté SIMA, sa nouvelle IA généraliste conçue pour les environnements virtuels en 3D. Autrement dit, pour les jeux vidéo. Ainsi, l’IA de Google continue de se perfectionner pour atteindre de plus en plus d’endroits. Cette fois-ci, il ne s’agit pas d’un chatbot comme Gemini Ultra, mais d’un allié essentiel sur le champ de bataille.

Cependant, comme toute IA, elle est encore à un stade de développement assez précoce, mais elle montre la voie à suivre de Google pour intégrer l’IA dans tous les domaines.

Dans le futur, SIMA pourrait jouer à n’importe quel jeu vidéo sans limites, non seulement à ceux qui sont plus linéaires, mais aussi à ceux qui sont plus arcade ou aux simulateurs les plus complexes. En fin de compte, tous ont des mécaniques qui, plus ou moins simples, sont présentes dans les jeux vidéo depuis leur création.

explicación del funcionamiento de la IA

Processus de formation de l’IA de Google pour les jeux vidéo

Les jeux dans lesquels cette IA a été mise en pratique sont des jeux collaboratifs, tels que No Man’s Sky, Teardown, Valheim ou Goat Simulator 3. Ils sont tous axés sur les mécaniques de survie ou sont simplement en monde ouvert.

Elle dispose actuellement de 600 compétences, mais elles sont toutes basiques et sont liées à sa capacité à se déplacer dans l’environnement ou à effectuer des tâches extrêmement simples. Autrement dit, elle ne diffère pas beaucoup des IA actuelles dans les jeux vidéo, et est même légèrement en dessous.

Il reste encore beaucoup de développement à faire, mais ils pensent qu’à un moment donné, elle sera capable de faire des choses beaucoup plus complexes. L’objectif final semble être précisément d’aider les utilisateurs en devenant un allié supplémentaire sur le champ de bataille. Ce qui est assez intéressant et nous permet de mieux comprendre le rôle que les nouvelles IA peuvent jouer dans ce type de divertissement virtuel. Attention, l’objectif n’est pas de remplacer l’IA actuelle qui restera notre ennemi, mais de rechercher des alliés beaucoup plus intelligents, naturels et humains.

En résumé, nous trouvons ce qui suit :

  • Google DeepMind a présenté SIMA, une IA formée pour jouer de manière humaine.
  • Il ne s’agit pas d’une IA de jeux vidéo classique, car elle cherche à nous imiter, pas à nous surpasser.
  • SIMA pourrait jouer à n’importe quel jeu vidéo, pas seulement aux jeux linéaires.
  • L’objectif n’est pas d’être une IA qui remplace celle du jeu, mais un autre joueur dans votre équipe.
  • L’IA a été mise en pratique dans des jeux collaboratifs tels que No Man’s Sky, Teardown, Valheim et Goat Simulator 3, des jeux pratiquement infinis où le développement est assez libre.
  • L’idée est précisément que SIMA apprenne les compétences générales du jeu.
  • Elle dispose actuellement de 600 compétences de base telles que tourner à gauche, monter des escaliers et ouvrir la carte du jeu.
  • Dans le futur, elle aura une amélioration substantielle et pourra faire des choses plus avancées.