Le graphène a de nombreuses applications, mais ses effets sur les humains sont préoccupants : désormais c’est testé

Le graphène a de nombreuses applications, mais ses effets sur les humains sont préoccupants : maintenant, ils l'ont testé.

Le graphène pourrait avoir de nombreuses propriétés pour le monde technologique, mais est-il inoffensif pour les humains?

Le graphène a de nombreuses applications, mais ses effets sur les humains sont préoccupants : maintenant, ils l'ont testé.
Il pourrait même être utilisé comme semi-conducteur

Le graphène est devenu l’un des matériaux les plus ambitieux de notre ère. Il peut avoir tellement d’applications, tant dans le monde technologique que en dehors, qu’il suscite le besoin pour les chercheurs de se concentrer sur la santé, car on ne sait pas s’il pourrait être toxique pour les humains malgré toutes les fonctionnalités qu’il prétend avoir. C’est pourquoi une équipe de scientifiques serait maintenant en train de travailler pour le mettre à l’épreuve dans des premières études préliminaires.

Le graphène est prêt à être une véritable révolution, mais il doit être sûr

Une nouvelle étude, publiée dans la revue Nature, a montré que le corps humain pourrait tolérer une exposition à court terme aux nanoparticules d’oxyde de graphène. Ce matériau, connu pour ses propriétés exceptionnelles après avoir été créé de manière synthétique, a suscité l’intérêt dans de nombreux domaines susceptibles de changer à jamais, et peut même être utilisé comme semi-conducteur, mais il suscite également des inquiétudes quant à son impact potentiel sur la santé.

Après tout, il y a toujours eu de nombreuses révolutions technologiques qui ont ensuite eu un impact grave sur la santé des personnes. Depuis la révolution industrielle, nous avons vécu de nombreuses situations de risque sanitaire liées à des composés qui allaient tout changer. Le meilleur exemple est l’amiante.

L’étude a utilisé 14 volontaires comme sujets de test pour les nanoparticules d’oxyde de graphène dans un environnement contrôlé. La pression sanguine, la fonction pulmonaire et d’autres indicateurs de santé ont été mesurés pendant plusieurs heures après l’exposition et les résultats n’ont montré aucun changement significatif.

Cependant, les auteurs de l’étude soulignent qu’il est nécessaire de mener davantage de recherches pour confirmer ces résultats dans des conditions plus variées et à plus long terme, car il s’agissait d’une condition de laboratoire contrôlée. De plus, un nombre très restreint de personnes a été utilisé pour les tests, il ne peut donc pas s’agir d’une étude véritablement concluante avant de démontrer qu’il est possible de mettre à l’échelle ce type de recherches.

Le graphène a de nouvelles propriétés qui peuvent tout changer, mais il suscite en même temps une véritable inquiétude quant à l’impact qu’il peut avoir sur les personnes.

En résumé:

  • Une nouvelle étude préliminaire sur le graphène avec des volontaires suggère que notre corps pourrait tolérer une exposition à court terme aux nanoparticules de graphène.
  • Le graphène a de nombreuses propriétés vraiment utiles, mais historiquement, les avancées technologiques peuvent avoir des conséquences assez négatives pour la santé des personnes.
  • Cela doit être évité avec le graphène, c’est pourquoi des recherches sont en cours pour déterminer s’il pourrait être nocif pour les êtres humains et garantir sa fabrication en toute sécurité avant que son utilisation ne se généralise.
  • Dans une étude, 14 volontaires ont inhalé des nanoparticules d’oxyde de graphène pour mesurer leurs effets sur la pression sanguine et d’autres marqueurs importants.
  • Aucun changement significatif n’a été observé dans la santé des personnes, tandis que l’inhalation d’autres gaz l’a été.
  • Cependant, des recherches plus poussées sont nécessaires, car l’étude a été menée dans un environnement trop contrôlé.