Les autorités russes ont utilisé la technologie de reconnaissance faciale pour identifier et arrêter les participants aux funérailles de Navalny

Russian authorities used facial recognition tech to identify and arrest Navalny funeral attendees

En bref: Les autorités russes ont utilisé la technologie de reconnaissance faciale pour identifier et arrêter certains citoyens ayant assisté aux funérailles du chef de l’opposition Alexeï Navalny. L’organisme de surveillance russe OVD-Info rapporte qu’au moins cinq personnes ayant assisté à l’événement ont été arrêtées à Moscou.

Les funérailles de Navalny, le 1er mars, ont été remplies de partisans défiant les lois strictes de la Russie interdisant tout discours pro-ukrainien. Une femme a été filmée en train de prononcer « Gloire aux héros », la réponse traditionnelle au salut « Gloire à l’Ukraine ». Elle a été accusée d’avoir « affiché un symbole interdit » et a été condamnée à une petite amende, mais elle a été autorisée à rentrer chez elle le lendemain, écrit Semafor.

Le journal russe indépendant Agenstvo rapporte que plusieurs autres participants aux funérailles ont également été appréhendés, bien que les accusations portées contre eux restent inconnues.

Le porte-parole d’OVD-Info, Dmitri Anisimov, a déclaré à Agenstvo que la police russe était en mesure d’identifier et de retracer les individus depuis les funérailles « jusqu’à leur porte » grâce à la technologie de reconnaissance faciale. Quelques jours avant les funérailles, les autorités ont installé plusieurs nouvelles caméras de surveillance autour de l’église et du cimetière.

Les autorites russes ont utilise la technologie de reconnaissance faciale

La Russie est l’un des nombreux régimes oppressifs qui s’appuient sur la technologie de reconnaissance faciale pour identifier les dissidents. Il a été largement utilisé pour arrêter des centaines de manifestants depuis l’invasion de l’Ukraine.

Reuters écrit qu’en 2017, Moscou a annoncé le lancement de l’un des plus grands réseaux de vidéosurveillance par reconnaissance faciale au monde, qui comprenait à l’époque 160 000 caméras, dont plus de 3 000 connectées au système de reconnaissance faciale. Initialement destiné à identifier et capturer les criminels, le réseau est désormais utilisé pour repérer les manifestants.

Reuters note également qu’au moins trois des sociétés (trois russes et une biélorusse) qui fournissent les algorithmes pour les systèmes de reconnaissance faciale russes ont utilisé des puces de NVIDIA ou d’Intel en conjonction avec ces algorithmes, bien que rien n’indique que les sociétés occidentales aient violé les sanctions.

La Chine est un autre pays dont les autorités s’appuient fortement sur la reconnaissance faciale. Il a été rapporté en 2018 que certains policiers chinois utilisaient des lunettes équipées de cette technologie, et cette technologie a déjà été utilisée pour identifier un suspect parmi une foule de 50 000 personnes. La Chine utilise même la reconnaissance de la démarche pour identifier les personnes qui tentent de cacher leur visage.

Détente, découvrez l’évolution du nombre de smartphones vendus par marque au fil du temps dans la vidéo ci-dessous :

YouTube video