Les photos porno de Taylor Swift créées avec l’IA finissent à la Maison Blanche : « C’est alarmant »

Perché non puoi cercare Taylor Swift su X: cosa è successo dopo i porno deepfake virali sul social

Les deepfakes porno de Taylor Swift sont devenus viraux. Ce sont de fausses images créées avec l’aide de l’intelligence artificielle. Pour l’instant, il ne semble y avoir aucune règle concernant ce type de contenu: ceux qui les créent ne risquent rien.

Image

Les deepfakes de Taylor Swift ont connu ces derniers jours une diffusion sans précédent sur X, le réseau social autrefois connu sous le nom de Twitter. Des millions de vues, de réactions, de partages et de commentaires. Contrairement à Instagram ou Facebook, X n’a aucun filtre pour la pornographie consensuelle. Mais évidemment, il n’a pas non plus de filtres pour celle créée sans le consentement des personnes représentées.

Actuellement, toutes les recherches avec le mot-clé Taylor Swift sont bloquées sur X. Une mesure d’urgence pour bloquer l’attention portée à ces images pornographiques créées avec l’aide de l’intelligence artificielle. Le problème est même arrivé à la Maison Blanche, siège du gouvernement des États-Unis. Le porte-parole Karine Jean-Pierre a déclaré au micro du réseau ABC :

“Les sociétés de médias sociaux prennent leurs propres décisions sur la gestion des contenus. Nous pensons qu’il est important pour nous de faire respecter leurs règles afin de prévenir la diffusion de désinformation et d’images intimes et non consensuelles”.

L’intelligence artificielle change les deepfakes

La technologie des deepfakes est bien connue sur Internet. On prend une photo ou une vidéo d’une personne, puis on applique une série de modifications pour transformer le sujet en autre chose. Souvent en une femme ou un homme célèbre. Au début de la guerre en Ukraine, les vidéos de Volodymyr Zelensky annonçant la reddition des troupes à Moscou étaient fréquentes.

En dehors des utilisations politiques ou satiriques, Striscia La Notizia a une rubrique dédiée, l’un des principaux domaines d’application des deepfakes sont les pornos. Il existe désormais des portails de contenu explicite qui ne diffusent que des vidéos deepfake réalisées avec les visages d’actrices, de sportives ou de youtubeuses. Le féminin est obligatoire car ce sont généralement les femmes qui deviennent victimes de cette technologie.

Ce qui a propulsé les deepfakes à une nouvelle échelle, c’est l’intelligence artificielle. Auparavant, pour créer des deepfakes efficaces, il fallait avoir des compétences graphiques suffisantes, maintenant il suffit d’insérer une commande dans un logiciel et d’ajuster le résultat. Les effets commencent à être très convaincants.