Quel est le système le plus économique pour chauffer la maison

Qual è il sistema più economico per riscaldare casa

Coûte-t-il moins cher d’avoir un poêle à pellets ou une chaudière à condensation? Pompe à chaleur ou panneaux solaires? Dans cet article, nous essayons de comparer les différentes méthodes pour économiser sur le chauffage domestique. Les données sont fournies par Altroconsumo.

C’est un hiver inhabituel. Ou peut-être que c’est l’hiver auquel nous devrions nous habituer avec l’augmentation des températures. Le froid est arrivé tardivement et risque déjà d’être balayé par l’anticyclone qui arrive en Italie. Il est donc probable que cette année, le poste « chauffage » pèsera moins sur les factures des Italiens. Cependant, étant donné que le pouvoir d’achat est de plus en plus bas, comprendre comment économiser grâce au système de chauffage le moins cher est toujours un bon moyen d’arriver plus sereinement à la fin du mois.

Avant de faire une vérification des différents systèmes de chauffage, il y a une prémisse à faire. L’évaluation de l’avantage d’un système de chauffage se fait toujours en deux étapes. La première est celle de l’achat et de l’installation du système. La seconde concerne les consommations quotidiennes. Évidemment, la première étape a le plus d’impact immédiat, tandis que la seconde se développe au fil du temps.

Parmi les facteurs à prendre en compte, il y a aussi l’aspect environnemental. L’impact du chauffage sur les coûts mensuels ne dépend pas seulement du type de système, mais aussi de l’endroit où vous vous trouvez. Il y a aussi la maison. Souvent, pour réduire les coûts de chauffage, il suffit de bien isoler la maison.

Dernière remarque: tous les coûts que vous trouverez ci-dessous font référence à un communiqué publié par Altroconsumo et basé sur les données de 2023. Dans cette simulation, Altroconsumo a évalué une dépense annuelle calibrée sur une maison individuelle de classe énergétique moyenne. Les coûts comprennent également les frais d’installation du système répartis sur les 15 premières années d’utilisation.

Consommation des chaudières à gaz

Le système le plus couramment utilisé est également le plus cher. Les chaudières à gaz sont le système de chauffage le plus utilisé dans les foyers italiens. En effet, Altroconsumo considère comme un avantage de ce système le fait qu’il soit facile à installer et à réparer, et qu’il soit extrêmement fiable. Le coût annuel pour une maison, toujours avec les paramètres indiqués ci-dessus, s’élève à 2 508 euros pour une chaudière à gaz à condensation. Pour les chaudières à gaz non à condensation, il peut atteindre même 2 638 euros.

Coût moyen du chauffage au pellet

Les poêles à pellets sont une arrivée relativement récente dans le paysage du chauffage italien. Ils sont arrivés vers 2010 pour remplacer les poêles à bois. Bien sûr, ils sont moins esthétiques mais ils sont plus faciles à utiliser. Pour les faire fonctionner, il suffit de les recharger avec des pellets, de petits ovules obtenus à partir du bois et souvent réalisés avec des matériaux de récupération. Les poêles à pellets entrent dans la catégorie des chaudières à biomasse, dont font également partie les poêles à bois. Selon Altroconsumo, le coût moyen pour chauffer une maison individuelle est d’environ 2 130 euros. Cependant, veillez à vérifier deux choses : l’entretien et les émissions de particules dans l’atmosphère.

Coût du système solaire thermique

Par communiqué aux systèmes vus jusqu’à présent, les installations solaires thermiques ne peuvent pas être considérées comme un mode de chauffage autonome. Ils doivent toujours être accompagnés d’une autre forme de chauffage. Toutefois, ils deviennent un excellent allié lorsque l’on possède une maison répondant à une petite liste de conditions environnementales, à commencer par l’exposition et l’emplacement des panneaux solaires. Altroconsumo estime leur coût annuel autour de 1 808 euros.

Chauffage par pompe à chaleur

La pompe à chaleur est une technologie particulièrement intéressante. Selon Altroconsumo, il est non seulement possible d’accéder aux incitations étatiques, mais elle augmente également la valeur de l’immobilier. Il y a deux problèmes : le premier est qu’elle n’est pas aussi efficace que d’autres systèmes et n’est donc pas recommandée pour les endroits froids ou les maisons mal isolées. Le deuxième est qu’elle nécessite malgré tout une unité extérieure. Ces problèmes sont compensés par le coût : pour une année, vous devriez dépenser 1 774 euros.