Ces données indiquent qu’il y a 100 000 enfants qui subissent des harcèlements sur Instagram chaque jour

Gli smartphone ci ascoltano? Forse abbiamo un primo indizio per capirlo

Une enquête lancée par un procureur général du Nouveau-Mexique révèle de nouveaux détails sur la gestion des contenus pour les mineurs sur les réseaux sociaux de Meta. Il est encore trop tôt pour avoir un verdict, mais plusieurs échanges internes entre les employés de l’entreprise sont en train de surgir.

Image

Raúl Torrez est le procureur général du Nouveau-Mexique, aux États-Unis. En décembre 2023, il a intenté un procès contre Meta, la société qui regroupe Instagram, Facebook et WhatsApp. L’accusation est très large: Meta ne fait pas assez pour protéger les mineurs inscrits sur ses plateformes des prédateurs. Le PDG de Meta, Mark Zuckerberg, est également visé par ce procès.

À ce stade, la procédure engagée par le procureur Raúl Torrez n’est pas encore terminée, mais en attendant, des documents internes de Meta continuent d’émerger, retraçant les décisions de l’entreprise sur ces sujets. Selon le quotidien The Guardian, les dernières informations révèlent que près de 100 000 enfants sont victimes de harcèlement sexuel chaque jour.

Les documents révélés lors du procès

Pour l’instant, les documents sont fragmentés et il manque encore une défense de l’entreprise. Malgré cela, les échanges au sujet de la sécurité des mineurs transparaissent dans certains e-mails. Il y a une correspondance datant de 2020 qui commente le cas d’une fillette de 12 ans, fille d’un cadre d’Apple, qui a été victime de harcèlement sur Instagram: « C’est le genre de choses qui met Apple tellement en colère qu’ils nous menacent de supprimer notre application de leur store ».

Ou encore, en 2021, une présentation interne de l’entreprise expliquait que Meta avait investi dans la protection des mineurs contre certains contenus, tels que les commentaires à connotation sexuelle sous leurs publications. Pour l’instant, ce ne sont que des données brutes. Impressions, phrases, slides de présentation ou mémos internes. Il faudra encore du temps pour avoir une vision d’ensemble.

Comment protéger les mineurs sur Meta

Début janvier 2024, Meta a introduit une nouvelle série de politiques pour les mineurs inscrits sur la plateforme. L’option s’appelle « Contrôle du contenu sensible » pour Instagram et « Restreindre » pour Facebook. En bref, ces options permettent de filtrer les contenus sensibles qui arriveront sur le fil d’actualité des utilisateurs. Avec ces filtres activés, certaines recherches effectuées par les utilisateurs sur une liste de sujets seront directement bloquées. Cette fonctionnalité, déjà présente pour des thèmes tels que le suicide ou les troubles alimentaires, sera renforcée avec les nouvelles mises à jour.