La navigation privée de Google pourrait ne pas être si privée

La navigazione in incognito di Google potrebbe non essere così in incognito

Google a conclu un accord avec un groupe de consommateurs pour éviter un procès de 5 milliards de dollars concernant le mode incognito. Les accusations étaient que même lorsque le mode était activé, les données des utilisateurs étaient toujours enregistrées par le moteur de recherche.

La navigation privee de Google pourrait ne pas etre si

Les conditions de navigation privée de Google sont assez claires. Lorsque nous cliquons sur l’icône avec des lunettes et un chapeau, nous filtrons toutes les informations que nous laissons généralement sur le moteur de recherche. Google explique que notre historique n’est pas enregistré, les données des sites que nous visitons ne sont pas enregistrées et les informations que nous saisissons dans les formulaires en ligne ne sont pas enregistrées non plus. Actuellement, une chose s’est produite devant un tribunal en Californie qui remet en question toutes ces promesses.

La juge Yvonne Gonzalez Rogers du tribunal d’Oakland a annoncé avoir suspendu une affaire impliquant Google. Le navigateur était accusé par un groupe d’utilisateurs de ne pas avoir respecté les contraintes de la navigation privée, en enregistrant quand même une série de données. Le procès n’avait même pas commencé, la première audience étant fixée en février.

L’accord entre Google et les consommateurs

Pour le moment, il n’est pas encore clair ce qui s’est passé. Ou plutôt, les avocats de Google et ceux des consommateurs ont trouvé un accord hors tribunal, mais pour l’instant, personne ne veut commenter. La demande de compensation pour les données enregistrées sans permission était élevée : 5 milliards de dollars. Selon les avocats des consommateurs, le problème concerne des millions d’utilisateurs espionnés pendant leur navigation en mode incognito depuis 2016 jusqu’à aujourd’hui. Les avocats ont donc estimé un préjudice d’au moins 5 000 dollars par utilisateur. Les parties devraient présenter un accord formel d’ici le 24 février prochain.

Dans les mois précédents, la juge Yvonne Gonzalez Rogers avait déjà refusé de classer l’affaire, comme le demandait Google. La Big Tech a donc peut-être jugé trop risqué de poursuivre un procès avec le risque de le perdre. Tant que les termes de l’accord ne seront pas clarifiés, il ne sera pas possible de comprendre les failles du mode incognito qui permettaient à Google de continuer à lire nos données.

Qui peut voir le mode incognito

Pour être clair, si vous souhaitez naviguer sans laisser de traces de vos données, il ne faut pas compter sur le mode incognito de Google. Comme l’a clarifié la Big Tech elle-même, le mode incognito sert uniquement à ne pas enregistrer certaines données de la plateforme, mais les parcours que vous construisez à travers le web restent visibles.

Google le précise également : lors de la navigation en mode incognito, nos données peuvent être enregistrées :

  • Par les sites web visités
  • Par l’employeur ou l’école
  • Par le fournisseur de services Internet