Pourquoi les carabiniers ont décidé de recruter leur premier chien robot

Perché i carabinieri hanno deciso di arruolare il loro primo cane robot

À partir de décembre, la division artificiers des carabiniers de Rome a commencé à utiliser Saetta, un chien robot capable d’effectuer une longue liste d’opérations. Il s’agit d’un droïde développé par Boston Dynamics et optimisé pour travailler avec des engins explosifs.

Entretien avec le lieutenant colonel des carabiniers, Luca Ciabocco.

Pourquoi les carabiniers ont decide de recruter leur premier chien

Il se déplace sur quatre pattes de métal montées sur un corps mince. Il a une livrée bleue et rouge, avec un bras robotique supplémentaire pour manipuler les objets qui, une fois plié, ressemble à une tête. Saetta est le premier chien robot utilisé par les carabiniers. Saetta a été affecté à la division des artificiers de Rome. L’utilisation de robots dotés d’un certain degré d’autonomie dans les forces de l’ordre est un sujet complexe.

Une machine peut-elle décider qui arrêter ? Ou pire, qui tirer dessus ? En novembre 2022, la police de San Francisco voulait s’équiper de robots capables d’arrêter par la force les personnes soupçonnées de crime. Pour le moment, Saetta ne devra rien faire de tout cela, surtout parce qu’il devra toujours être guidé par un opérateur. Pour mieux comprendre ses tâches, nous avons posé une série de questions au lieutenant-colonel Luca Ciabocco.

Quel modèle de robot a été choisi pour ce projet ?

Le chien robot est fabriqué par « Boston Dynamics », une entreprise américaine spécialisée dans la conception et la réalisation de droïdes à l’échelle mondiale. En particulier, le modèle adopté est le « Spot », dans sa version équipée d’un bras robotique.

Pourquoi ce modèle a-t-il été choisi ?

L’objectif principal est de garantir les normes de sécurité les plus élevées pour le personnel opérationnel, tout en améliorant leur efficacité opérationnelle. En réalité, grâce à ses capacités, comme la prise et la manipulation d’objets ou la capacité à opérer dans des environnements étroits, Saetta a été considéré comme particulièrement adapté pour accompagner les artificiers des Carabiniers dans leurs tâches extrêmement délicates.

Qui sera responsable de sa maintenance et de sa mise à jour ?

L’entretien courant sera confié à nos techniciens spécialisés, tandis que, compte tenu de l’innovation technologique élevée dont Saetta est caractérisé, les éventuelles mises à jour ou interventions de maintenance extraordinaires seront confiées au fabricant.

Comment sera-t-il protégé contre les attaques des pirates informatiques ?

On peut dire que toutes les mesures de précaution possibles ont été prises pour protéger le chien robot contre ce type d’attaques.

Quelles seront, plus précisément, ses tâches ?

Il sera chargé des opérations de reconnaissance les plus risquées dans le cadre de l’activité anti-sabotage, au cours desquelles il pourra utiliser ses capacités de mobilité, telles que monter et descendre des rampes d’escalier, ouvrir des portes de manière autonome et éliminer les obstacles.

Ces droïdes sont souvent également utilisés pour surveiller d’éventuelles menaces.

Saetta sera capable de cartographier des lieux grâce à des systèmes avancés de détection laser et thermique, afin de détecter la présence de menaces et d’identifier, à l’aide d’instruments spécialisés, les traces les plus infimes d’explosifs et de substances chimiques ou radiologiques.

Sera-t-il également chargé des engins explosifs inexplodés ?

Saetta sera chargé d’une autre tâche particulière et délicate, à savoir retirer, avec son bras robotique, les gros pétards non explosés qui menacent la sécurité de nos enfants, surtout après le Nouvel An.

Qui était chargé de toutes ces tâches avant son arrivée ?

Ces tâches délicates étaient en partie réalisées par des véhicules chenillés télécommandés, mieux connus sous le nom de ROV’s, dont tous les artificiers de l’Arme sont équipés et qui continueront néanmoins à effectuer l’action ultérieure de désamorçage des engins explosifs à l’aide de canons à eau à fort potentiel. Mais maintenant, grâce au chien robot, il sera possible d’accéder à des endroits auparavant inaccessibles aux véhicules normaux.

Saetta est-il un cas isolé ou sera-t-il le premier d’une nouvelle série de robots ?

Pour le moment, nous avons seulement approvisionné celui-ci pour une utilisation courante, en le destinant à l’unité anti-sabotage des artificiers de Rome, également en perspective de la prochaine commémoration jubilaire de 2025, qui verra des millions de fidèles et de touristes affluer dans la capitale. À l’avenir, nous n’excluons pas la possibilité de nous approvisionner en d’autres exemplaires, avec lesquels nous pourrons également équiper d’autres unités.

Pour quelles tâches et pour quelles autres unités pourraient-ils être destinés ?

L’agilité exceptionnelle de Saetta et de ses futurs collègues pourrait également être utilisée de manière utile lors de catastrophes naturelles, où il pourrait faciliter les opérations de secours en étant capable de retrouver d’éventuelles personnes disparues, grâce à sa capacité à accéder à des zones à risque interdites à l’homme.

Pourront-ils également être utilisés pour des tâches impliquant une interaction avec les civils ?

Pour le moment, son utilisation est celle que nous avons décrite jusqu’à présent. À l’avenir, après avoir testé sur le terrain ses potentialités, nous évaluerons d’autres utilisations éventuelles et efficaces.