Microsoft supprime 10 000 emplois, un pot-de-vin de 1,2 milliard de dollars

Microsoft supprime 10 000 emplois, un pot-de-vin de 1,2 milliard de dollars

Comme Meta ou Amazon, Microsoft tente également de répondre à la crise mondiale, c’est la dernière en date parmi les grandes entreprises américaines de la tech à choisir de réduire ses effectifs.

Microsoft embarque également dans le train des gros licenciements dans le secteur tech, en effet il prévoit de réduire ses effectifs de 10 000 en 2023. 5% des effectifs seront probablement licenciés. Comme l’explique Reuters, l’entreprise est sous pression pour maintenir les taux de croissance de son unité cloud Azure, après des trimestres en baisse sur le marché, pesant davantage sur un système déjà fragile que la baisse des ventes des systèmes d’exploitation Windows et d’autres appareils du géant américain. .

L’entreprise fondée par Bill Gates emploie actuellement plus de 220 000 personnes. L’entreprise basée à Seattle est désormais la dernière parmi les grandes technologies américaines à avoir décidé de réduire leurs effectifs, en réponse à une crise économique mondiale.

Licenciements chez Microsoft

Début octobre, Microsoft avait déjà licencié plus d’un millier d’employés dans diverses divisions. La société a déclaré en juillet qu’un « petit nombre de postes avaient été supprimés » et qu’elle « augmenterait les effectifs » dans d’autres divisions.

« Nous voyons également des organisations de tous les secteurs et de toutes les régions faire preuve de prudence, car certaines parties du monde sont en récession et d’autres en prédisent une. Dans le même temps, la prochaine grande vague informatique se lève avec les progrès de l’intelligence artificielle, alors que nous transformons les modèles les plus avancés au monde en une nouvelle plate-forme informatique. Je suis convaincu que Microsoft en sortira plus fort et plus compétitif », a écrit le PDG Satya Nadella dans un e-mail envoyé aux employés de Microsoft.

Collectivement, ces actions entraîneront une charge de 1,2 milliard de dollars au deuxième trimestre de l’exercice 2023, impactant négativement le bénéfice dilué par action de 0,12 dollar.

Actuellement, la société fondée par Bill Gates vaut plus de 1,7 billion de dollars, mais comme Meta ou Amazon, elle tente de répondre à une crise mondiale. Les géants de la technologie ont subi une forte contraction au début de 2022, suivie d’un arrêt des embauches et de vagues massives de licenciements également en 2023. Selon les données de Layoffs.fyi, du début de 2022 à aujourd’hui, plus de 181 000 emplois ont été supprimés dans les entreprises technologiques. autour du monde.