Elon Musk a des problèmes (aussi) avec les employés de SpaceX : « Nous avons été virés pour l’avoir critiqué »

Elon Musk A Des Problèmes (aussi) Avec Les Employés De

Huit employés de SpaceX poursuivent Elon Musk pour avoir prétendument été licencié pour avoir fait circuler une lettre ouverte le critiquant pour ses tweets.

« Le comportement d’Elon en public est une source fréquente de distraction et d’embarras pour nous. Chacun de ses tweets est une déclaration publique de facto de l’entreprise. Ses messages ne reflètent pas notre travail, notre mission ou nos valeurs ». Ces phrases ne sont qu’un extrait de la lettre publiée en juin dernier par certains employés de SpaceX, l’entreprise qui amène désormais régulièrement des astronautes à la Station spatiale internationale. Cet Elon dont on parle est évidemment son fondateur, Elon Musk. Et les employés qui ont écrit ces mots ne travaillent plus pour SpaceX.

Huit employés de SpaceX poursuivent Elon Musk après avoir été licencié, a rapporté l’agence de presse Reuters. Selon eux, la raison du licenciement était précisément la lettre ouverte publiée en juin dans laquelle le comportement de l’entrepreneur était critiqué. Toujours selon Reuters, cinq employés auraient été licenciés sur-le-champ après la diffusion de la lettre tandis que quatre autres dans les mois suivants. Cependant, l’un des employés licenciés aurait choisi de ne pas poursuivre. Pour le moment, SpaceX a refusé de commenter la question.

Réponse de SpaceX à la lettre

SpaceX a immédiatement pris une position très ferme contre les employés qui avaient participé à la rédaction de la lettre. La présidente Gwynne Shotwell avait répondu par une déclaration dans laquelle elle critiquait toute la structure des allégations : « La lettre et les sollicitations ultérieures ont mis en difficulté d’autres employés, qui se sont sentis harcelés et intimidés parce que quelqu’un les pressait de signer quelque chose dans lequel ils ne se reconnaissaient pas. Utilisez votre temps pour faire de votre mieux. C’est comme ça qu’on va arriver sur Mars. »