Le premier tram arrive à Turin avec un système d’aide à la conduite, aurait-il sauvé Luca Marengoni ?

Le Premier Tram Arrive à Turin Avec Un Système D'aide

L’annonce intervient au lendemain de l’accident survenu à Milan. Un garçon de 14 ans a été renversé par un tramway alors qu’il traversait les voies avec son vélo.

Le premier tramway d’Italie doté du Forward Collision Warning sera inauguré l’année prochaine à Turin. Le système d’aide à la conduite fonctionne comme pour les voitures mais sera appliqué aux tramways urbains, et « vise à augmenter la sécurité, à protéger la vie des personnes et à éviter des accidents de plus en plus fréquents » explique Bosch Engineering, la société allemande qui a développé le système.

En cas de risque de collision, en effet, le système avertit le conducteur du tram par un signal. S’il n’intervient pas ou freine tardivement, le système arrête automatiquement le tram pour minimiser l’impact.

Comment fonctionne l’avertissement de collision avant ?

Le système d’assistance se compose d’une caméra multifonctions, d’une unité de commande électronique et d’un capteur radar capables d’identifier les véhicules, les personnes ou les obstacles sur les voies. Compte tenu également de la vitesse du véhicule, la centrale est en mesure de calculer le risque de collision. Lorsque le système d’assistance détecte une approche critique, il avertit le conducteur par une indication visuelle et un signal sonore. Le conducteur du tramway dispose de deux secondes pour réagir avant que le système ne déclenche le freinage automatique. « La décélération », informe Bosch, « se produit progressivement afin de ne pas causer de dommages ou de blessures, même graves, aux passagers debout ».

La multinationale allemande a souligné comment la technologie garantit la sécurité tout en limitant les coûts de maintenance et de réparation. Il explique aussi que le système d’installation est rapide et durable, il faut compter un peu plus d’une semaine et 10 000 euros pour intégrer l’assistant de conduite de tramway. « Cette année, le FCW a déjà été intégré dans environ 550 tramways dans 19 villes d’Europe et d’Australie, rendant le trafic routier plus sûr. À partir de 2022, le système sera également utilisé en Amérique du Nord », a expliqué Heiko Mangold, responsable de l’ingénierie pour le secteur ferroviaire de Bosch Engineering.

Le FCW l’accident de Milan

L’annonce du premier tramway avec système d’aide à la conduite intervient au lendemain de l’accident qui a causé la mort de Luca Marengoni, 14 ans, percuté par un tramway à Milan. Le garçon se rendait à l’école à vélo, il a traversé les rails via Tito Livio et le conducteur, bien qu’il l’ait vu, n’a pas pu freiner à temps. L’avertissement de collision frontale aurait-il pu empêcher l’accident ? Cela aurait certainement été un outil de plus, mais tous les « si » de l’affaire restent suspendus.

En fait, le FCW était considéré comme le système le plus efficace par les statistiques de l’IIHS élaborées à partir des rapports de police et d’assurance, mais, toujours selon les données, la conduite assistée était décisive dans 55 % des accidents avec blessés. Un peu plus de la moitié. Nous ne pouvons pas savoir si la nouvelle technologie du tramway aurait sauvé Luca Marengoni ou pourra éviter des accidents similaires, mais limiter le risque, sans aucun doute, est un pas en avant pour renforcer la sécurité dans les rues de la ville.