Aujourd’hui l’étreinte incontournable entre le croissant de Lune et Vénus : comment voir la valse céleste

Aujourd'hui L'étreinte Incontournable Entre Le Croissant De Lune Et Vénus

Ce soir, entre 18h30 et 21h00, dans le ciel italien, il sera possible d’admirer une spectaculaire conjonction astrale entre la « planète de l’amour » Vénus et le croissant de lune. Les deux objets seront visibles bas sur l’horizon nord-ouest, nichés entre les constellations de la Balance et du Scorpion.

La première conjonction astrale d’octobre aura pour protagonistes le croissant de lune et la « planète de l’amour » Vénus, qui aujourd’hui, samedi 9, danseront côte à côte au crépuscule dans le ciel du nord-ouest. Octobre aura en tout quatre conjonctions astrales spectaculaires, mais celle de ce soir est sans aucun doute l’une des plus fascinantes, également parce que Vénus revient illuminer le firmament après quelques mois. Ce sera aussi une occasion incontournable de tourner votre regard vers la constellation du Dragon, où se trouve le radiant de la pluie de météorites des Draconides ; hier encore, ils ont atteint leur apogée et ils promettent donc de nous offrir un beau spectacle aujourd’hui aussi. Voici tout ce qu’il faut savoir pour ne pas rater le duo céleste.

Quand voir la conjonction astrale

Étant donné que la Nouvelle Lune s’est produite à 13h05 le 6 octobre, seul un très mince croissant de lune sera visible dans le ciel ce soir. Elle est survenue ce matin peu après 11h00 (heure de Rome) et se couchera vers 20h30 dans le Sud-Ouest. La dernière partie de cette balade sur la voûte céleste se fera en compagnie de Vénus, dès que les rayons du soleil seront atténués au point de la rendre visible. Il ne faut pas oublier que la planète de l’amour est le troisième objet le plus brillant du ciel, juste après le Soleil et la Lune, il sera donc très facile de la reconnaître. Vers 18h30, si la pollution lumineuse le permet, il deviendra visible au Sud-Ouest, bas sur l’horizon, à quelques degrés à gauche et sous la Lune. Les deux objets seront nichés entre les constellations du Scorpion et de la Balance. Au fur et à mesure que les minutes passent et que le ciel s’assombrit, Vénus se transformera en un petit « projecteur », dont la remarquable luminosité (réfléchie) est liée à sa proximité avec la Terre et à l’atmosphère très dense (et corrosive) qui la caractérise, due à dont les températures de surface atteignent 464°C. Même Mercure, la planète la plus proche du Soleil, ne « brûle » pas autant. Le duo avec la Lune se terminera entre 20h et 21h (selon votre position géographique en Italie), lorsque les deux objets disparaîtront presque simultanément sous l’horizon.

La conjonction astrale ce soir. Crédit : Stellarium

Comment voir la conjonction astrale

Pour admirer la danse céleste entre le croissant de Lune et Vénus vous n’aurez besoin d’aucun instrument, il suffira de regarder du balcon pour observer à l’œil nu les deux objets les plus brillants du firmament. Bien sûr, observer avec de bonnes jumelles, un appareil photo avec un téléobjectif ou un petit télescope (même pour les amateurs) vous permettra de profiter de beaucoup plus de détails. Dans le profil très fin de la Lune, nous pourrons voir des cratères, des chaînes de montagnes et des parties des marias (les vastes zones sombres du satellite), tandis qu’en ajustant soigneusement la luminosité, nous pourrions même voir les phases de Vénus, similaires à les lunaires. Aujourd’hui, seule la moitié de la planète de l’amour est illuminée, ce qui sera clairement visible en connectant une caméra astronomique au télescope et à l’ordinateur. Si le temps le permet, l’événement de ce soir sera certainement un beau spectacle astronomique, d’autant plus si vous pourrez apercevoir de vos yeux de beaux « flammes » des Draconides.