La NASA reporte les premières missions habitées Artemis… le voyage vers la Lune est reporté à…

Tripulação da Artemis II da NASA

C’était l’une des grandes promesses de cette année 2024 : le retour tant attendu sur la Lune avec la mission Artemis II de la NASA. Cependant, l’agence a annoncé le report de son plan d’envoi de quatre astronautes vers notre satellite naturel en novembre. De plus, elle a partagé que la mission n’aura pas lieu avant septembre 2025.

Dans la même annonce faite hier, mardi (9), le directeur de la NASA, Bill Nelson, a déclaré que l’atterrissage habité, initialement prévu pour 2025 dans le cadre d’Artemis III, sera finalement lancé en septembre 2026 (dans le meilleur des cas).

Comme nous le rappelons à tout le monde, la sécurité est notre principale priorité. Pour donner aux équipes d’Artemis plus de temps pour relever les défis des premiers développements et de l’intégration, nous leur donnerons plus de temps pour Artemis II et III.

Bill Nelson l’a expliqué aux journalistes lors d’une téléconférence.

Administrateur de la NASA

Malgré ce report, le directeur de la NASA a ajouté qu’Artemis IV, qui impliquera également un atterrissage lunaire habité, est toujours prévu pour septembre 2028.

Ce genre de retard n’est pas inhabituel, surtout lorsqu’il s’agit de missions aussi complexes.

En effet, bien que la mission Artemis I en 2022, qui a testé la nouvelle fusée Space Launch System de la NASA et a envoyé une capsule Orion sans équipage pour un survol de la Lune, ait été un grand succès, des irrégularités ont été détectées dans le bouclier thermique de la capsule spatiale causées par la rentrée à grande vitesse dans l’atmosphère terrestre. Les ingénieurs travaillent actuellement pour corriger cette situation.

La NASA reporte les premieres missions habitees Artemis le voyage

De plus, les équipes de la NASA résolvent également un problème avec la batterie d’Orion et un composant du circuit responsable de la ventilation de l’air et du contrôle de la température.

Quoi qu’il en soit, la NASA est déterminée à poursuivre le programme Artemis, qui vise à établir à long terme une base lunaire pour des séjours prolongés.