Un astéroïde récemment découvert est sur le point de toucher la Terre : il sera 100 fois plus proche que la Lune

Un astéroïde récemment découvert est sur le point de toucher la Terre : il sera 100 fois plus proche que la Lune

Cette semaine, l’astéroïde 2023BU frôlera (littéralement) la Terre, passant à seulement 3 500 km de nos têtes. C’est une distance 100 fois plus petite que celle de la Lune. La roche spatiale vient d’être découverte par un observatoire de Crimée.

Lasteroide potentiellement dangereux 2022 RM4 sapproche de la Terre

Dans la nuit du 26 au 27 janvier, un astéroïde nouvellement découvert passera à seulement 3 500 kilomètres de la surface de la Terre. C’est une distance incroyablement petite, plus de cent fois inférieure à la distance moyenne qui nous sépare de la Lune. Le protagoniste de cet incroyable survol sera le petit 2023BU, une pierre spatiale identifiée le samedi 21 janvier 2023 par l’Observatoire d’Astrophysique de Crimée « MARGO », situé dans la municipalité de Nauchnij (à quelques kilomètres de la ville de Bachchisaraj). Dès qu’il a été détecté par les astronomes, l’objet céleste a été signalé au Minor Planet Center (MPC) – une branche de l’Union astronomique internationale qui analyse les corps mineurs tels que les astéroïdes et les comètes – qui l’a classé. Son orbite a été rapidement définie par des experts. Heureusement, malgré le transit extrêmement proche, il n’y a aucun risque d’impact avec notre planète.

Comme spécifié par le Centre de coordination des objets géocroiseurs de l’Agence spatiale européenne (ESA), 2023BU effectuera le survol exactement à 01h15 heure française (00h15 UTC) le vendredi 27 janvier. L’astéroïde passera au-dessus de nos têtes à une vitesse impressionnante de 9,3 kilomètres par seconde (égale à 33 480 kilomètres par heure). Les dimensions estimées sont d’environ 5 mètres, soit la taille d’un gros SUV. Le Center for Earth Object Studies (CNEOS) de la NASA a des données légèrement différentes de celles de l’ESA; la vitesse calculée est en effet un peu plus élevée (9,7 kilomètres par seconde, soit environ 35 000 km/h), alors qu’en ce qui concerne la longueur elle varie de 3,8 mètres à 8,5 mètres. La luminosité apparente maximale (magnitude) calculée par l’ESA sera de 11,3, elle ne sera donc pas visible à l’œil nu même si elle devait passer directement au-dessus de nos villes. La limite minimale d’observabilité pour l’œil humain est en effet d’au moins 6 (plus la valeur est faible, plus la luminosité de l’objet est grande). La fameuse comète de Néandertal, qui passe près de la Terre ces jours-ci, vient d’atteindre une magnitude de 5,9 et est donc devenue visible à l’œil nu, mais uniquement dans des ciels très sombres et donc exempts de pollution lumineuse.

Selon les données du CNEOS, le passage de l’astéroïde 2023BU sera le quatrième plus proche jamais détecté dans l’histoire, parmi les plus de 35 000 transits présents dans les bases de données astronomiques (qui englobent à la fois des événements passés et prévus sur 300 ans, entre 1900 et 2200). Le projet de télescope virtuel (VTP) permettra d’observer en direct (sur ce lien) le passage de l’astre, alors qu’il est branché par les télescopes situés à l’observatoire astronomique Bellatrix à Ceccano, dans la province de Frosinone. commenté en direct par l’astrophysicien Gianluca Masi, directeur scientifique du VTP et conservateur du Planétarium de Nice, sera diffusé à partir de 20h15, heure française, le jeudi 26 janvier.

Si l’astéroïde 2023BU avait été dirigé vers la Terre, en raison de sa petite taille, il n’aurait pas causé de graves problèmes de sécurité publique. Très probablement, en fait, il serait complètement détruit dans le processus d’ablation une fois entré en contact avec l’atmosphère terrestre, donnant peut-être vie à une boule de feu spectaculaire + avec un rugissement attaché – dans le ciel impliqué. Rappelons que le fameux « Météore de Tcheliabinsk » qui a explosé dans le ciel de la Russie le 15 février 2013 avait un diamètre estimé à 15 mètres et une masse d’environ 10 000 tonnes. Cet événement a fait plus de 1 300 blessés (principalement touchés par des vitres suite à l’onde de choc) et heureusement aucun blessé.