Un nuage ressemblant à un OVNI repéré dans le ciel de la Turquie

Un nuage ressemblant à un OVNI repéré dans le ciel de la Turquie

La formation rare, qui crée une illusion d’optique rappelant une soucoupe volante, s’est formée au-dessus de la ville de Bursa à l’aube du jeudi 18, attirant l’attention des touristes et des habitants.

Le nuage qui ressemble à un OVNI au-dessus de la ville turque de Bursa / Crédit : Twitter @aktas_hafize

Le nuage qui ressemble à un OVNI au-dessus de la ville turque de Bursa / Crédit : Twitter @aktas_hafize

Les touristes et les habitants de la ville de Bursa, en Turquie, ont été témoins d’un phénomène exceptionnellement rare : un énorme nuage lenticulaire ressemblant à un OVNI a été vu planer dans le ciel pendant environ une heure, devenant rouge au lever du soleil. Ce type de formation nuageuse, qui dépend des conditions environnementales et atmosphériques, telles que l’intensité du vent, l’humidité et la température de l’air, a attiré l’attention de ceux qui se sont réveillés à l’aube du jeudi 18 janvier, dont celle du jeune Aktas Hafize qui, sur les réseaux sociaux media, a publié quelques photos du splendide nuage. Mais que sont les nuages ​​lenticulaires ? Et pourquoi ont-ils cette apparence inhabituelle ?

Le nuage qui ressemble à un OVNI dans le ciel au-dessus de la Turquie

Comme indiqué, cette formation nuageuse particulière prend le nom de nuage lenticulaire, en raison de sa forme qui rappelle celle d’une lentille. Son aspect, qui donne souvent lieu à des paysages impressionnants, créant des illusions d’optique évoquant une soucoupe ou une soucoupe volante, est dû à un certain nombre de conditions. Et Bursa, une ville moderne du nord-ouest de la Turquie, située sur les pentes du mont Uludağ (l’ancien Olympe de Mysie), s’élève dans l’un de ces territoires qui, en raison de leur orographie, peuvent rendre le phénomène plus probable.

Nuages ​​lenticulaires, classés comme « altocumulus lenticulaire» peut en effet se former en présence d’une stabilité marquée de l’air et d’un vent relativement soutenu, dont l’intensité augmente avec l’altitude, rencontrant une inversion de l’atmosphère. Ces conditions sont plus probables dans les zones montagneuses, comme Bursa, qui est située à une altitude d’environ 2 500 mètres et où les flux d’air sont obligés de monter, entrant en collision avec la terre qui monte.

Cela crée ce qu’on appelle dans le jargon une onde orographique, dont le nuage lenticulaire représente la partie « visible ». Pour que le nuage se forme, il faut que, dans la zone où ces mouvements ascendants sont présents, il y ait aussi des mouvements descendants et qu’il y ait aussi une quantité suffisante de vapeur d’eau qui, se condensant en situation d’inversion thermique dans le couches supérieures de l’atmosphère, donne au nuage la forme lenticulaire caractéristique.