La NASA reporte à nouveau le lancement d’Artemis et ramène la fusée au hangar : « Storm is coming »

Le Samedi 3 Septembre, La Nasa Tentera à Nouveau Le

En raison d’une tempête tropicale imminente, la NASA a annulé le troisième lancement de la mission Artemis. Il ramènera la fusée au hangar pour la protéger.

Le lancement dArtemis 1 sur la Lune aujourdhui en direct

Non seulement la NASA a été contrainte de reporter pour la troisième fois le lancement de la mission Artemis 1 vers la Lune, mais vient d’annoncer qu’elle ramènera le colossal Space Launch System (SLS) et le vaisseau spatial Orion monté au sommet du véhicule. Assembly Building ( VAB ), le hangar où la fusée de lancement a été construite. Après le premier report du 29 août dû à un problème de capteur et celui du 3 septembre dû à une perte d’ergols, la météo s’est cette fois chargée de gâcher les vacances. Le John F. Kennedy Space Center (KSC) de la NASA à Cap Canaveral (Floride) dont le décollage est prévu, se trouve en effet actuellement sur la trajectoire d’une violente tempête tropicale appelée Ian, qui s’accroche depuis des jours à les ingénieurs plugs de l’agence aérospatiale américaine.

Étant donné que pour la prochaine fenêtre de lancement utile prévue (à partir de 17 h 37 le mardi 27 septembre pendant 70 minutes) il y avait une probabilité de météo favorable de seulement 20 %, la NASA avait déjà décidé d’annuler le lancement, mais a attendu jusqu’à la fin. pour décider s’il faut retourner la fusée au VAB. L’annonce du retour au hangar a été donnée à 16h30 heure française sur Twitter. La décision a été prise parce que les experts météo estiment que la tempête tropicale pourrait atteindre la base et donc endommager le vaisseau spatial très coûteux. La fusée, de plus, peut résister à des rafales de vent jusqu’à 137 kilomètres par heure alors qu’elle est fixée sur le pas de tir, la plate-forme Pad 39B du KSC, tandis que pendant les mouvements qu’elle donne et vers le VAB (sur un gigantesque engin à chenilles construit un demi-siècle fa) la résistance n’est que de 74 kilomètres par heure. Connaître exactement les prévisions météorologiques est essentiel pour préserver la fusée, compte tenu également du fait qu’il faut quelques jours de marche très lente pour se rendre au hangar. Être pris en flagrant délit par une tempête pourrait entraîner la perte de la fusée la plus puissante jamais construite par l’homme et reporter indéfiniment le rêve d’amener la première femme et le prochain homme sur la lune.

La NASA est restée ces jours-ci en contact très étroit avec la NOAA (National Oceanic and Atmospheric Administration), l’US Space Force et le National Hurricane Center, dont les derniers bulletins suggèrent de conserver le SLS en le ramenant dans le VAB. Le transfert débutera à 05h00 heure française le mardi 27 septembre. Déplacer le SLS hors de la rampe de lancement est une décision douloureuse et douloureuse, car il fermera également ses portes lors de la prochaine fenêtre de lancement prévue, celle du 2 octobre. Il est possible qu’à ce stade, la mission Artemis 1 soit lancée vers l’orbite lunaire dans la seconde moitié du mois. Il ne reste plus qu’à attendre les prochains communiqués de la NASA.