Combien coûte une heure de climatisation

Combien Coûte Une Heure De Climatisation

Pour le calcul, une série de variables doit être prise en considération, à partir de la classe énergétique du climatiseur jusqu’au coût de l’énergie.

Combien coute une heure de climatisation

Combien cela coûte-t-il de garder le climatiseur allumé ? La chaleur asphyxiante de ces journées d’été pousse même les plus réticents à allumer la climatisation pour rafraîchir l’air et contrôler le taux d’humidité. Afin de ne pas avoir de mauvaises surprises dans la facture, il est cependant important d’être conscient des coûts de cet allégement, surtout si en usage quotidien on choisit de garder cet appareil allumé plus longtemps.

Combien consomme une heure de climatisation

En matière de consommation électrique, pour estimer ce que sera le coût du refroidissement, une série de variables doivent être prises en considération, à commencer par la classe énergétique du climatiseur. Les appareils de classe énergétique supérieure consomment moins de courant que les modèles de classe inférieure, car ils ont une plus grande efficacité énergétique, c’est-à-dire un meilleur rapport entre la capacité de refroidissement et la consommation d’électricité dans certaines conditions de température et d’humidité de l’air. La puissance nominale, quant à elle, fait référence à la consommation de l’unité lorsqu’elle fonctionne à la puissance maximale. Cependant, au fur et à mesure que le climatiseur est allumé et s’approche de la température réglée, la consommation nominale diminue, car l’appareil peut également s’allumer et s’éteindre afin de maintenir une certaine température constante ou, selon la technologie (inverter), peut régler la puissance absorbée en fonction de la température interne, tout en restant toujours allumé.

Par conséquent, un calcul exact de la consommation du climatiseur, en ne considérant que le temps réel d’utilisation, n’est pas simple, car la puissance instantanée utilisée par l’appareil doit également être considérée. En général, cependant, les climatiseurs les plus performants, tels que ceux de la classe A +++, ont des niveaux de consommation plus faibles, tandis que ceux des classes A ++, A +, A, B, C et D ont une consommation progressivement plus élevée.

L'étiquette énergétique d'un climatiseur

L’étiquette énergétique d’un climatiseur

Cette information est contenue dans l’étiquette énergétique, obligatoire dans l’Union européenne pour tous les appareils mis sur le marché depuis 2013, qui est divisée en trois secteurs, où le secteur 1 identifie l’appareil, indique le nom ou la marque du fabricant et le nom du modèle, plus pictogramme indiquant que l’appareil fonctionne en mode refroidissement. Le secteur 2 indique la classe d’efficacité énergétique à laquelle appartient l’appareil, en montrant une série de flèches de longueur croissante et de couleur différente (du vert au rouge) associées aux lettres de l’alphabet. Enfin, le secteur 3 rapporte les données sur les caractéristiques techniques et énergétiques du modèle spécifique, donc la puissance nominale en kW, la valeur EER (indice d’efficacité énergétique nominale en mode refroidissement), le bruit émis par l’unité à l’intérieur de la pièce ( en décibels) et la consommation pour 60 minutes de fonctionnement dans le mode indiqué, exprimée en kWh.

Consommation et coût de l’énergie

C’est ce dernier ratio qui peut donc nous fournir une estimation de la consommation moyenne pour une heure d’utilisation. Par exemple, si le climatiseur a une consommation de 1 kWh pour 60 minutes d’utilisation, pour savoir quel est le coût d’une heure de climatisation, il faut savoir quel est le coût unitaire moyen de l’énergie, qui peut varier selon sur le tarif appliqué et le type de contrat que vous avez avec votre gestionnaire d’énergie. Pour des puissances contractuelles jusqu’à 6 kW, le coût de l’électricité est actuellement d’environ 0,35 euros/kWh, donc garder une condition qui consomme 1 KWh allumé pendant une heure coûte environ 35 centimes, auxquels il faut ajouter les services de réseau, les taxes et la TVA , ce qui peut augmenter les dépenses d’environ 40 à 50 % (50 à 70 cents de l’heure).