Tondeuse à gazon pour terrain en pente : Ce que tu devrais prendre en compte

Il est difficile de voir une pente sur cette surface : Ces zones ne sont un défi que pour très peu de tondeuses robots. (Photo : Husqvarna)

Pour la plupart des tondeuses robots, les pentes raides et les inclinaisons importantes sont difficiles à maîtriser. Tout comme chez les humains, la marche vers le « sommet » nécessite de la condition physique et des chaussures adaptées. Toutes les tondeuses robots ne sont pas capables de monter des pentes raides tout en tondant comme souhaité. Même si les performances moyennes des tondeuses à gazon ont considérablement augmenté ces dernières années, il est important de prendre en compte certains paramètres avant d’acheter un robot tondeuse pour votre terrain en pente, et surtout de savoir quelle est l’inclinaison de votre jardin.

Les points clés

  • Si vous avez un terrain en pente, votre tondeuse robot doit être suffisamment puissante.
  • Les fabricants fournissent des informations utiles sur la pente maximale, le type de roues et les performances de la surface, entre autres.
  • Vous pouvez déterminer vous-même l’inclinaison de votre terrain en guise d’orientation.

Sommaire:

Caractéristiques des tondeuses robots pour les terrains en pente

Pour les tondeuses robots normales, les pentes jusqu’à 20 % ne posent aucun problème. Si la surface à tondre est principalement plate ou légèrement vallonnée, d’autres facteurs tels que les surfaces de coupe maximales ou les fonctionnalités de confort telles que la navigation par satellite sont plus importants.

Il est difficile de voir une pente sur cette surface : Ces zones ne sont un défi que pour très peu de tondeuses robots. (Photo : Husqvarna)
Il est difficile de voir une pente sur cette surface : Ces zones ne sont un défi que pour très peu de tondeuses robots. (Photo : Husqvarna)

Cependant, pour les tondeuses robots destinées aux terrains en pente, les aspects suivants sont particulièrement importants :

  • Pentes : Les fabricants indiquent généralement la pente maximale. Des valeurs entre 25 et 35 % sont désormais la norme. Les tondeuses robots professionnelles avec une pente de 70 % ou plus sont plus rares.
  • Nombre de roues : Il est recommandé d’avoir quatre roues au lieu des trois habituelles. Cela permet à la tondeuse robot de ne pas basculer aussi facilement sur des pentes raides.
  • Taille et type de roues : Certains fabricants proposent des roues différentes en tant qu’accessoires pour leurs tondeuses robots. Elles sont équipées de profils spéciaux, de pointes ou similaires pour assurer une bonne adhérence au sol. Des entreprises comme Husqvarna permettent une mise à niveau grâce à des kits de pneus correspondants.
  • Moteur et entraînement : Les tondeuses robots spécialement conçues pour les terrains en pente utilisent une transmission intégrale et une puissance accrue. Cependant, cela signifie aussi que le robot doit recharger sa batterie plus fréquemment ou qu’il n’atteint pas les tailles de surface indiquées par le fabricant. Plus de puissance signifie donc presque toujours une autonomie de batterie plus courte et des surfaces de tonte plus petites.
  • Stabilité : Grâce aux capteurs d’inclinaison et à un profil de centre de gravité optimisé, certaines tondeuses robots sont optimisées pour une utilisation en pente. En effet, l’appareil doit rester stable et ne pas basculer. Dans ce cas, les capteurs en question garantissent que le robot conserve mieux son équilibre. En cas de doute, il devrait également pouvoir supporter une bascule sans problème.
  • Fil de délimitation : Vérifiez si le fil de délimitation convient également aux terrains en pente. Les fabricants peuvent l’indiquer le cas échéant.

Comment calculer l’inclinaison du jardin ?

Un fabricant fait la promotion d’une inclinaison allant jusqu’à 35 % pour son robot tondeuse, mais cette valeur est-elle suffisante pour votre terrain en pente ? Avant d’acheter, vous devriez le vérifier – et ce n’est pas difficile :

  1. Prenez une règle (mètre) et dépliez-la sur une longueur d’un mètre.
  2. Maintenez la règle horizontalement par rapport au sol depuis le début de la pente.
  3. Mesurez maintenant, par exemple avec une deuxième règle, la distance entre l’extrémité de la première règle et le sol plat.
  4. Le résultat en centimètres correspond à l’inclinaison. Par exemple, 20 centimètres correspond à 20 %, 35 centimètres correspondant à 35 %, et ainsi de suite.

Note : C’est simplement une valeur d’orientation et elle convient uniquement aux terrains régulièrement en pente. Une mesure sur une surface de 100 mètres serait beaucoup plus précise.

Si vous avez besoin de l’angle d’inclinaison, le tableau suivant peut vous aider :

Inclinaison Angle d’inclinaison
10 % 5,7°
15 % 8,5°
20 % 11,3°
25 % 14,0°
30 % 16,7°
35 % 19,3°
40 % 21,8°
45 % 24,2°
50 % 26,6°
55 % 28,8°
60 % 31,0°
100 % 45,0°

Vous pouvez également calculer mathématiquement l’angle d’inclinaison : angle d’inclinaison α = tan-1 (inclinaison)

Des résultats plus précis peuvent être obtenus avec un niveau à bulle ou même des appareils de mesure laser. Cela permet de déterminer précisément la différence d’altitude sur des terrains, par exemple, longs de 80 mètres.

Si votre terrain a une forte inclinaison, une mesure professionnelle est recommandée. (Photo : Robomow)
Si votre terrain a une forte inclinaison, une mesure professionnelle est recommandée. (Photo : Robomow)

Remarque : Une inclinaison de 100 % signifie que le robot devrait surmonter une différence d’altitude de 100 mètres sur une distance de 100 mètres. Jusqu’à présent, aucun appareil n’est capable de le faire. Dans ce cas, une chèvre de montagne vivante serait probablement un meilleur choix.

Que signifie la traction pour les tondeuses robots ?

Lorsqu’il s’agit de tondeuses robots pour les terrains en pente, la traction joue un rôle crucial au sens propre du terme. Elle désigne la capacité de se déplacer sur la pelouse, même si elle est irrégulière ou glissante. Plus la traction est élevée, meilleurs seront les résultats de tonte et plus faible sera le risque de rester bloqué, par exemple.

La traction, souvent appelée force de traction ou « grip », dépend des caractéristiques mentionnées précédemment, c’est-à-dire le type de roues, l’entraînement, le poids (et la répartition du poids) et la puissance du moteur.

Des fabricants comme Husqvarna proposent également des kits tout-terrain en option. (Photo : Husqvarna)
Des fabricants comme Husqvarna proposent également des kits tout-terrain en option. (Photo : Husqvarna)

Bon à savoir : Il ne s’agit pas d’une valeur mesurable que les fabricants pourraient décrire avec des chiffres. Cette force de traction est plutôt le résultat de l’interaction des éléments essentiels du robot.

Il est difficile d’améliorer significativement la traction par la suite, par exemple avec des kits tout-terrain de fabricants tiers ou des pneus professionnels disponibles en accessoires. Certains tondeuses robots peuvent également être équipées de pointes et autres extensions.

Autres points à prendre en compte

Une fois que vous avez calculé l’angle d’inclinaison de votre terrain et que vous avez une sélection de tondeuses robots, voici quelques conseils supplémentaires avant l’achat :

  • Performance de la surface : Comme les fabricants ne donnent généralement pas d’indication sur la puissance du moteur, les performances de la surface sont une donnée utile. Si vous souhaitez tondre 500 mètres carrés en pente, choisissez un robot conçu pour des surfaces nettement plus grandes et plates. Par exemple, 800 ou même 1000 m².
  • Indications de pente : Les fabricants fournissent souvent la pente maximale de leurs tondeuses robots. Pour disposer de ressources supplémentaires, les spécifications officielles doivent être supérieures à la pente réelle de votre terrain en pente.
  • Zone de dégagement : Pour pouvoir tondre toute la surface, les tondeuses robots ont besoin d’une zone de dégagement pour les demi-tours. Cela devrait se faire sur des surfaces planes avec une pente allant jusqu’à 15 % pour éviter les problèmes. S’il n’y a qu’une petite surface de demi-tour disponible, il pourrait être judicieux de choisir une tondeuse avec trois roues et entraînement avant. Celles-ci sont souvent plus maniables.
  • Direction de la tonte : En général, les tondeuses robots ont du mal à tourner ou à changer de direction en pente. Il est donc utile si vous pouvez définir vous-même l’orientation des bandes de tonte. Ce n’est pas le cas de tous les robots. Les résultats sont meilleurs lorsque le robot tond de haut en bas plutôt que perpendiculairement à la pente.
  • Fil de délimitation ou navigation par satellite : Bien que les dernières tondeuses robots n’utilisent plus de fil de délimitation, cela est moins important pour les terrains en pente. En effet, les robots avec ou sans câble de délimitation ne présentent pas d’avantages ou d’inconvénients décisifs dans ce cas.

Tondeuses robots recommandées pour les terrains en pente

De nombreux fabricants ont pris conscience de la demande de tondeuses robots pour les terrains en pente. Les meilleures tondeuses robots en 2024 montrent clairement comment les fabricants rivalisent en termes de pentes et de surfaces de tonte maximales.

Le iMow 6 Evo utilise encore un câble de délimitation, mais il s'agit d'un produit très abouti. (Photo : Stihl)
Le iMow 6 Evo utilise encore un câble de délimitation, mais il s’agit d’un produit très abouti. (Photo : Stihl)

Un représentant puissant est par exemple la série Mammotion Luba 2 AWD, qui promet un degré de pente allant jusqu’à 80 % et des surfaces allant jusqu’à 5000 mètres carrés. Avec sa transmission intégrale et ses fonctionnalités ludiques comme la pression du gazon ou la télécommande, la tondeuse robot devient presque un jouet. Un autre point fort est la navigation sans fil de délimitation.

La tondeuse robot haut de gamme de Stihl peut également gérer de grandes surfaces et des pentes jusqu’à 45 %. Vous pouvez mettre à niveau le iMow 6 Evo avec un kit d’inclinaison optionnel pour atteindre jusqu’à 55 %.

Le Dreame A1 possède également des roues robustes pour une bonne traction sur l'herbe humide. (Photo : Dreame)
Le Dreame A1 possède également des roues robustes pour une bonne traction sur l’herbe humide. (Photo : Dreame)

Husqvarna propose également des solutions de qualité. Le AM430X Nera ne montre aucun signe de faiblesse sur des pentes jusqu’à 50 %. Cependant, ce robot se situe dans la fourchette de prix premium. Si vous en voulez plus et que vous êtes prêt à payer, optez pour l’Automower 435X AWD avec transmission intégrale pour des pentes jusqu’à 70 %.

Alternatives aux tondeuses robots sur terrain en pente

Si votre terrain en pente est trop raide, vous devrez malheureusement intervenir vous-même, du moins aux endroits où le robot ne peut pas réussir.

  • Débroussailleuses : Si vous souhaitez couper de grandes surfaces de gazon et si vous ne recherchez pas une pelouse décorative et courte, la débroussailleuse est un bon choix pour les travaux les plus lourds.
  • Tondeuses à essence : Il est recommandé que les soupapes du moteur soient situées vers le haut afin que les soupapes et les pistons bénéficient d’une lubrification suffisante. L’huile ne devrait pas s’écouler sur une forte pente, si possible. Les moteurs 2 temps sont plus adaptés aux pentes de plus de 15 %.
  • Tondeuses à batterie : Les tondeuses à gazon puissantes avec moteur électrique et batterie vous rendent indépendant du câble et offrent une grande flexibilité. Vous devez tondre de manière transversale à la pente pour éviter que la tondeuse ne descende la pente.
  • Tondeuses manuelles : Faciles à transporter et à utiliser, mais potentiellement fatigantes pour les travaux de jardinage réguliers. Pour certains terrains en pente, il n’y a pas d’alternative à la tondeuse manuelle traditionnelle.