✅ Qu’est-ce que la technologie Redimensionnable BAR et comment fonctionne-t-elle?

es

Récemment, AMD a implémenté la technologie Smart Access Memory (AMD SAM) dans ses graphiques Radeon RX 6000 et ses processeurs Ryzen 5000. Mais ce n’est pas une nouvelle technologie, car elle est basée sur le Norme ouverte BAR redimensionnable incluse par PCI-SIG dans la norme PCIe 3.0 en 2008. Nous expliquons ici ce qu’est Resizable BAR, comment cela fonctionne et ce que cette «nouvelle» technologie nous apporte.

introduction

Les cartes graphiques ont généralement un limitation de la quantité de VRAM accessible par le processeur. le la limite est de 256 Mo de mémoire VRAM pour le tampon fonctionnant sous le bus PCI.

Sous la limite de 256 Mo, le micrologiciel et le système d’exploitation du GPU ont dicté son utilisation. Un espace mémoire VRAM laissé au libre accès du processeur.

C’est le 22 janvier 2008 que la capacité a été proposée BAR redimensionnable, qui serait admis le 24 avril 2008. Cette technologie est intégré dans la norme PCI Express 3.0.

Cette technologie permet le processeur peut accéder à toute la mémoire VRAM. La seule restriction est imposée par le GPU et la quantité de VRAM dont vous avez besoin pour charger les textures et autres éléments.

Comme anecdote, qui a proposé cette solution étaient Hewlett-Packard et Advanced Micro Devices, allez, HP et AMD. Ce sont les deux sociétés qui ont présenté l’idée à PCI-SIG, qui gère le standard PCI Express.


Qu’est-ce que la barre redimensionnable

Sous le Bus physique PCI Express, un tunnel virtuel est généré entre la carte graphique et le processeur. Cela permet au processeur d’accéder directement et commodément à la mémoire VRAM.

C’est ainsi qu’un système est mis en œuvre par lequel le processeur est autorisé à accéder à toute la mémoire VRAM de la carte graphique. Auparavant, une limite de 256 Mo accessible au processeur était établie, qui devait être négociée entre le GPU et le système d’exploitation.


Fonctionnement de la barre redimensionnable

le pilote en mode noyau, via un processus de fond, redimensionner la taille de VRAM accessible à toute la taille de la mémoire du graphique. Un processus défini n’a aucun impact sur l’image affichée à l’écran.

Une fois que la quantité de VRAM sur le graphique a été déterminée, il est indiqué quelle quantité peut être accessible par le processeur. Bien que tout soit accessible par le processeur, le graphe est toujours enregistré la priorité d’utilisation. Pour simplifier l’accès au processeur, une série d’adresses virtuelles sont générées pour le CPU.

Lorsqu’il est correctement redimensionné, le pilote en mode noyau doit exposer un seul segment de mémoire appelé CPUvisible au gestionnaire VRAM. Le gestionnaire VRAM attribue les adresses virtuelles du CPU directement dans une plage, la mémoire étant accessible selon les besoins.


Quel avantage cette technologie offre-t-elle

Le processeur en jeu effectue certaines tâches informatiques nécessaires à l’exécution du jeu. Tout n’est pas fait par le GPU. À ce jour, le processeur pouvait charger jusqu’à 256 Mo en VRAM et le reste allait à la RAM du système.

Lorsque le GPU a besoin des informations stockées dans la RAM, il doit indiquer au processeur qu’il a besoin d’un calcul «x». Le processeur le récupère et le remet au GPU. Un processus qui nécessite un certain temps, ou ce qui est le même, génère une latence.

En utilisant la barre redimensionnable, tous Les tâches effectuées par le processeur sont stockées dans la VRAM. Le processeur charge les données dans la VRAM et vous indique où se trouvent ces données. Ainsi, le GPU les a accessibles à tout moment quand il en a besoin. Par conséquent, nous éliminons la latence générée en demandant au processeur le calcul, en le recherchant dans la RAM et en le livrant au GPU.

Pour l’utilisateur, cela se traduit par une amélioration des performances. Son importance et son impact sur les performances vont probablement augmenter progressivement à mesure que sa mise en œuvre s’améliore. Actuellement, l’amélioration des performances oscille autour de 10% dans le meilleur des cas.


Noms reçus par Redimensionnable BAR

Cette technologie est reconnue par PCI-SIG comme Redimensionnable BAR. Bien qu’il ait été renommé plusieurs fois:

  • Mémoire AMD Smart Access: Lors de la présentation des graphiques de la série RX 6000, l’entreprise mentionne cette technologie. Plus tard, on a su qu’il ne s’agissait que d’un nom commercial de Redimensionnable BAR
  • Mémoire d’accès intelligente ASRock: Le fabricant de la carte mère a décidé de renommer cette technologie sur ses cartes mères.

Mémoire Smart Access d’AMD ou d’AMD SAM

Comme nous l’avons vu, cette fonctionnalité est disponible depuis 2008, bien qu’elle n’ait pas été utilisée à notre connaissance, il s’agit de l’AMD RX 6000. L’entreprise prend en charge cette technologie pour la première fois depuis Graphiques Radeon RX 6000 et les Processeurs Ryzen 5000 installé sur les cartes mères avec Chipset AMD 400 Series et AMD 500 Series. Notez qu’AMD a indiqué que les cartes mères de chipset AMD 300 Series ne prendraient pas en charge cette technologie.

Quelle est la différence entre AMD SAM et Redimensionnable BAR

AUCUN. AMD n’a vraiment activé cette technologie disponible que depuis plus d’une décennie. Simplement ce qu’ils ont fait supporte cette technologie et lui donne un nom plus commercial.

Depuis combien de temps AMD travaille-t-il sur SAM

En étudiant cette technologie, nous avons rencontré quelque chose d’assez curieux. Nous avons rencontré un message Christian Konig où il indique que c’est le cas et une personne identifiée comme Alex sont «les responsables des pilotes de noyau Radeon et Amdgpu pour le matériel graphique AMD».

Christian Konig est un développeur Open Source qui travaille pour AMD et qui serait responsable du support audio pour HDMI sur Radeon HD dans les pilotes open source de l’entreprise.

Dans ledit message indique que « La nouvelle génération de matériel a commencé à prendre en charge Redimensionnable BAR. » Cela indiquerait que peut-être l’architecture AMD Vega supportait déjà cette technologie.

Konig indique même que « Cette technologie fonctionne étonnamment bien, le seul problème étant qu’il n’y a pratiquement aucun système qui la met en œuvre ». Cela indique même que la raison pourrait être parce que le pont racine PCI n’a pas assez d’espace d’adressage assignable dans le BIOS pour cela et que le sous-système PCI du noyau ne peut pas le reprogrammer.


Assistance d’Intel

Intel ne prend pas officiellement en charge cette technologie sur leurs processeurs. Bien que l’on sache que L’architecture Haswell publiée en 2013 prenait déjà en charge Redimensionnable BAR. Il n’y a aucune preuve, pour le moment, que cette technologie sera bientôt supportée par l’entreprise.

A noter que MSI a implémenté Resizable BAR sur l’une de ses cartes mères avec chipset Z490. On s’attend à ce que ce BIOS soit bientôt disponible et que le RX 6000 avec prise en charge de Redimensionnable BAR puisse être utilisé sur les cartes mères avec un processeur Intel.

Curieusement, en étudiant le sujet, nous sommes tombés sur des présentations de 2009 où Intel mentionnait déjà Redimensionnable BAR. Mahesh Wagh, architecte Intel IO mentionne cette technologie dans sa présentation dans le FIL 2009. Jasmin Ajanovic, ingénieur principal chez Intel mentionne cette technologie dans sa présentation dans le HotChips 2009.


Assistance de NVIDIA

Il y a des rumeurs selon lesquelles NVIDIA travaille sur l’activation de cette technologie. Peut-être que l’entreprise a parié sur lui donner un autre nom et l’ajout d’une fonction supplémentaire. Pour le moment, nous ne savons rien.

Sources: Mahesh Wagh | Jasmin Ajanovic | PCI-SIG | Microsoft | Linux | Christian König | SAM

  • La technologie comment ça marche ?