Meta étudie comment réduire les effectifs : fenêtres de 30 jours pour trouver un nouveau rôle dans l’entreprise ou partir

Pourquoi La Baisse Des Utilisateurs De Facebook N'inquiète Pas Zuckerberg

Au deuxième trimestre 2022, Meta a connu une baisse de ses bénéfices pour la première fois de son histoire. C’est là qu’il a décidé de revoir ses plans d’embauche.

Un mois pour déménager, sinon le licenciement. Selon une enquête du Wall Street Journal, c’est la nouvelle stratégie adoptée par Meta pour économiser sur les frais de personnel. L’entreprise dirigée par Mark Zuckerberg a enregistré fin juillet la première baisse de bénéfices de son histoire. Au deuxième trimestre 2022, les revenus ont chuté de 1%, atteignant 28,8 milliards de dollars tandis que le bénéfice net s’est arrêté à 6,6 milliards de dollars avec une perte de 36%. Des chiffres qui ont poussé l’entreprise à réécrire les plans des futures embauches.

Meta réaffecte des ressources pour le personnel et ferme certaines unités, telles que l’équipe d’innovation responsable. Désormais, pour les salariés restés au chômage, Meta laisserait une fenêtre temporelle de 30 jours, délai pour présenter sa candidature à d’autres postes et ainsi tenter de rester dans l’entreprise. La mesure ne serait pas nouvelle. Ces dernières semaines, Google aurait également pris des mesures similaires, accordant toutefois 90 jours aux salariés qui souhaitaient tenter de se relocaliser dans l’entreprise.

La récession qui effraie la Silicon Valley

L’inflation, la situation géopolitique, les problèmes de la crise des puces et l’interruption soudaine du marché chinois. Pour la première fois de son histoire récente, la Silicon Valley risque de faire face à une récession. C’est la peur qui court dans les bureaux de la Big Tech. Face à la première baisse des bénéfices de l’entreprise, Mark Zuckerberg avait également expliqué qu’il n’est pas clair comment le marché va évoluer dans les semaines à venir.

« Il semble que nous soyons entrés dans une récession économique qui aura un impact important sur le secteur de la publicité numérique », a expliqué Zuckerberg. Et il a précisé : « Il est toujours difficile de prédire la profondeur ou la durée de ces cycles. Notre plan est de réduire régulièrement la croissance des effectifs au cours de la prochaine année. De nombreuses équipes vont se rétrécir pour pouvoir déplacer l’énergie vers d’autres domaines au sein de l’entreprise. »