Dall-E, comment fonctionne l’intelligence artificielle qui est désormais capable d’élargir les arrière-plans de peintures célèbres

Dall E, Comment Fonctionne L'intelligence Artificielle Qui Est Désormais Capable D'élargir

L’IA peut désormais étendre l’arrière-plan de n’importe quelle image en ajoutant des éléments et des objets. En jouant avec les options, il est également possible de créer des peintures surréalistes.

Le ready-made n’est pas une nouveauté, mais si c’est une intelligence artificielle qui le fait, il le devient. Duchamp a dessiné la Joconde avec une moustache, Man Ray a attaché des clous à un fer à repasser, maintenant Dall-E est capable d’étendre l’arrière-plan de n’importe quelle peinture, en ajoutant des éléments à partir de zéro. Et l’œuvre se dépasse, elle devient autre chose. Dall-E est un système d’intelligence artificielle capable de créer des images et des dessins réalistes à partir d’instructions textuelles. La nouvelle fonction Outpainting est capable de repousser les limites d’une œuvre d’art en créant de nouvelles compositions.

L’un des exemples devenus viraux sur Twitter est celui de la Fille au turban de Vermeer (également connue sous le nom de Fille à la perle). L’IA a pu regarder au-delà du fond sombre et opaque qui encadre la perle au centre du tableau, l’éclairant par contraste. Il a créé autour d’elle une cuisine, des meubles, des étagères, des ustensiles, tout est dans la continuité avec le style, les coups de pinceaux, les nuances. Il y a aussi une cohérence historique : chaque élément aurait réellement pu exister dans une cuisine à partir de 1665. Le processus est automatique, mais il demande toujours à ceux qui utilisent le système de se déplacer progressivement, agrandissant l’image pas à pas. Au fur et à mesure que l’image s’élargit, il est également possible de rejeter certaines des propositions de DALL-E et d’attendre des options plus convaincantes.

Cela part du réalisme et va au-delà. Plusieurs artistes ont en effet exploité les capacités du Outpainting pour désacraliser, ironiser, donner de nouvelles significations aux œuvres d’art. La vraisemblance n’est qu’une des nombreuses forces de la nouvelle fonction Dall-E, questionner les œuvres iconiques pourrait être l’une des nombreuses nouvelles avenues que l’IA ouvrira dans le monde de l’art.

Dall-E est toujours en version bêta fermée. Il n’est accessible que sur invitation en s’inscrivant sur le site officiel. Il est possible de débloquer une série de créations mensuelles gratuites, mais pour étendre le forfait il faudra payer. Ce sont des progrès, des expérimentations qui pourraient devenir autre chose. En plus d’un outil pour les curieux, capable d’élargir le regard hors du cadre, Outpainting pourrait inaugurer une nouvelle tendance capable de contaminer l’IA de réminiscences dadaïstes. Une façon de créer de nouvelles significations par des opérations conceptuelles.