Voici la première distribution Linux conçue pour les systèmes Apple M1

Voici La Première Distribution Linux Conçue Pour Les Systèmes Apple

Pourquoi c’est important : le projet Asahi Linux a publié la première version alpha publique d’Asahi Linux, une distribution conçue pour le SoC Apple M1 et ses dérivés. Il est attendu avec impatience par les utilisateurs de Linux qui souhaitent profiter du tout nouveau silicium d’Apple.

La prise en charge du M1 a été ajoutée au noyau Linux en juin 2021, sept mois après l’annonce d’Apple. À ce moment-là, le projet Asahi Linux était déjà formé et documentait les processus du M1 avec l’aide de la communauté. Asahi est maintenant suffisamment convivial et stable pour que les utilisateurs Linux moyens puissent l’installer. Ses développeurs disent que l’alpha est uniquement « destiné aux développeurs et aux utilisateurs expérimentés », mais « invitez tout le monde à l’essayer – attendez-vous simplement à ce que les choses soient un peu difficiles ».

Asahi prend en charge les Apple M1, M1 Pro et M1 Max, mais pas le M1 Ultra récemment annoncé (pas encore, du moins). Il est également limité à macOS, donc pas d’iPad alimentés par M1.

Asahi a une liste restreinte de fonctionnalités de travail pour le moment, mais elle inclut les bases. Presque tout le matériel est fonctionnel, y compris les écrans intégrés, les claviers, les trackpads, les écrans externes, les boutons d’alimentation et les batteries. Environ la moitié seulement des ports fonctionnent, mais les ports USB de type A et USB sur Thunderbolt fonctionnent pour la plupart, tout comme Ethernet, ce qui est suffisant. Le Wi-Fi est également pris en charge.

1636543629 866 Apple M1 Pro Review SoC vs Intel and AMD039s Best

Et qu’est-ce qui ne va pas ? À peu près « tout le reste », indique le site Web du projet, comme l’accélération GPU, l’accélération du codec vidéo, le moteur neuronal du M1, les webcams, les barres tactiles et diverses fonctionnalités du processeur, y compris le mode veille, toutes répertoriées comme non fonctionnelles ou en cours de développement.

Certains logiciels ne peuvent pas non plus fonctionner sous Linux sur M1. Le chrome est un exemple, mais il devrait être réparable. Certains émulateurs et couches de compatibilité ne fonctionneront pas sur Asahi tant que des modifications ne seront pas apportées au noyau, donc pas avant un certain temps.

Asahi ne « supporte » pas non plus l’encoche vue sur certains MacBook. Au lieu de cela, il recadre l’écran sous la découpe et donne à l’environnement de bureau un affichage rectangulaire 16:10. À l’avenir, les développeurs disent qu’ils activeront les modes d’affichage opt-in qui incluent l’encoche, mais ce n’est pas une priorité pour eux.

Bien que le projet ne suive pas de calendrier, il progresse rapidement. Il ne faudra pas longtemps avant qu’une version plus conviviale soit disponible. Mais si vous souhaitez essayer cet alpha, vous pouvez trouver les instructions raisonnablement simples pour son installation dans le dernier article de blog du projet.