WhatsApp a rendu facultatif l’acceptation de ses nouvelles règles après les avoir imposées à des millions de personnes

Whatsapp A Rendu Facultatif L'acceptation De Ses Nouvelles Règles Après

Depuis des mois, WhatsApp demande aux utilisateurs d’accepter ses nouvelles règles d’ici le 15 mai 2021, menaçant de fermer les rebelles de la plate-forme. Maintenant que la date limite est derrière nous et que des centaines de millions de personnes ont succombé à la candidature, le groupe rend l’adhésion facultative.

Au début de l’année, WhatsApp a tenté de convaincre ses utilisateurs d’accepter de nouvelles règles de confidentialité au sein de la plateforme de messagerie. La façon dont la demande a été formulée a suscité beaucoup de critiques mais n’a pas empêché les gestionnaires de mener à bien leur projet en rendant les modifications obligatoires à accepter avant la date du 15 mai pour toute personne qui ne veut pas perdre l’accès à l’application . Maintenant que la date est expirée depuis longtemps, le groupe a toutefois annoncé que l’acceptation des nouvelles règles ne serait plus obligatoire, mais facultative. L’anticipation était déjà arrivée du groupe Facebook, mais maintenant des écrans ont commencé à circuler sur le réseau qui anticipent comment les utilisateurs pourront décider d’adhérer ou non à la nouvelle réglementation WhatsApp.

Tout vient du fait que les modifications apportées aux politiques de confidentialité de WhatsApp ont été conçues pour permettre aux entreprises d’entrer plus facilement en contact avec leurs clients sur l’application de messagerie, tandis que le reste du fonctionnement de WhatsApp ne sera pour le moment pas modifié. À la lumière de cela, WhatsApp a décidé de limiter la demande d’acceptation des nouvelles règles exclusivement aux discussions avec les entreprises. En ouvrant une conversation avec une entreprise, il ne sera dans un premier temps pas possible d’écrire quoi que ce soit ; au lieu de la boîte de message, un avis apparaîtra vous demandant d’accepter les nouvelles règles afin de démarrer la conversation, mais l’adhésion n’est pas obligatoire : toute personne qui le souhaite peut simplement fermer la conversation et continuer à utiliser WhatsApp avec ses propres contacts et amis.

Le mouvement du groupe Facebook contraste fortement avec ce que WhatsApp communique depuis des mois depuis le début de 2021 : des centaines de millions de personnes ont désormais adhéré aux nouvelles règles, estimant que sinon elles ne pourraient plus utiliser l’application. ; cet avis est désormais définitif et a laissé à découvert un petit pourcentage d’utilisateurs qui seront désormais en mesure de vraiment décider quoi faire avec le nouveau règlement.