SSC purifie l’air et confirme que son Tuatara n’a pas franchi la barrière des 300 MPH lors de courses controversées

Ssc Purifie L'air Et Confirme Que Son Tuatara N'a Pas

Une patate chaude : SSC Amérique du Nord est de retour dans l’actualité cette semaine et met un sceau sur sa tentative controversée de record du monde en octobre 2020. Nous n’avons toujours pas toutes les réponses sur ce qui s’est exactement passé, mais au moins nous savons pour certain que la barrière des 300 MPH n’a pas été franchie ce jour-là.

La société américaine d’hypercars SSC North America s’est retrouvée au centre d’une controverse fin 2020 après avoir publié une vidéo représentant son véhicule phare, la Tuatara, battant le record du monde de la voiture de production la plus rapide avec une vitesse moyenne de 316,11 MPH (la moyenne de deux courses , l’un atteignant 301,07 MPH et l’autre atteignant 331,15 MPH).

Des incohérences dans la vidéo ont suscité des questions, ce qui a amené SSC Amérique du Nord à admettre qu’il y avait eu une erreur du côté de l’édition liée à la vidéo. La société a promis de refaire la course et a tenu sa promesse quelques mois plus tard.

Malheureusement, la deuxième sortie a été entachée de problèmes mécaniques et ils n’ont finalement atteint que 251,2 MPH lors de leur dernière course avant que deux bougies d’allumage ne mordent la balle.

L’histoire se poursuit cette semaine alors que SSC North America dans un récent post sur Instagram a tenté de purifier l’air. « Si cela n’a pas été précisé jusqu’à présent, nous aimerions reconnaître officiellement que nous n’avons pas atteint les vitesses initialement annoncées de 331 MPH ou même de 301 MPH en octobre 2020 », lit-on dans le message.

L’équipe a déclaré qu’elle avait le cœur brisé d’apprendre qu’elle n’avait pas atteint son objectif, mais a ajouté qu’elle visait toujours à franchir la barrière des 300 MPH « de manière transparente, officielle et sans aucun doute ».