Parce que trois mannequins (dont deux femmes) s’envoleront vers la lune

Parce que trois mannequins (dont deux femmes) s'envoleront vers la lune

L’agence spatiale américaine a révélé dans ces heures le nom du dernier des trois astronautes synthétiques, à savoir le commandant Moonikin Campos ; avec les collègues précédemment annoncés Zohar et Helga, le commandant Campos quittera la planète lors d’Artemis 1, le voyage inaugural du premier programme américain qui ramènera l’homme à son satellite naturel après les dernières missions des années 1970.

Moonikin Campos, l’un des mannequins protagonistes de la mission Artremis 1 (Photo : NASA)

Les passagers de la prochaine mission lunaire du Nasa ils ne seront pas des gens de chair et de sang, mais mannequins. Il s’agira de reproductions à trois échelles d’êtres humains en chair et en os, et pour être précis, il s’agira d’un mâle et de deux femelles. L’agence spatiale américaine a révélé dans ces heures le nom du dernier des trois astronautes synthétiques, ou du commandant Moonikin Campos; avec les collègues précédemment annoncés Zohar et Helga, le commandant Campos quittera la planète lors d’Artemis 1, le voyage inaugural du premier programme américain qui ramènera l’homme à son satellite naturel après les dernières missions des années 1970.

L’équipage inanimé

Le nom du mannequin qui prendra les rênes de la mission Artemis 1 est une fusion des mots anglais Moon and mannequin, ou Moon and mannequin, tandis que le nom de famille a été choisi par vote et est un hommage à Arturo Campos, un technicien de la NASA qui a aidé en 1970 à ramener sain et sauf l’équipage d’Apollo 13. A ses côtés, Zohar et Helga sont des mannequins partiels, c’est-à-dire composés uniquement du torse et de la tête mais sans membres. La composition de l’équipage a des raisons précises : les mannequins ce sont en fait des simulateurs et ils porteront les mêmes costumes que les homologues humains se retrouveront à porter lorsqu’ils feront face au même voyage, avec quelques mois de retard.

Helga et Zohar, les deux mannequins femmes qui monteront à bord d’Artemis 1 (Photo : NASA)

A quoi servent les mannequins Artemis 1

Fabriqués avec des matériaux reproduisant la composition du corps humain, les trois appareils serviront à vérifier le niveau de protection des organes vitaux contre les radiations conféré par les vêtements conçus par les techniciens de l’agence spatiale israélienne. Moonikin servira de modèle masculin générique, tandis que les données recueillies par Zohar et Helga serviront à construire un modèle d’absorption dans les corps féminins, et ils seront du type comparatif: des deux mannequins femmes, seul Zohar sera équipé d’une combinaison spatiale blindée.

La mission Artemis 1 va commencer le 22 novembre cette année et durera trois semaines, au cours desquelles l’équipage inanimé orbitera autour de la lune puis reviendra sur notre planète ; le tour de l’ancien passagers de chair et de sang n’arrivera pas avant 2023, avec la mission Artemis 2.

  • Parce que je t'aime