Le développeur parvient à exécuter le ray tracing sans GPU et atteint 1 ips sur Quake II RTX

Developer manages to run ray tracing without a GPU, achieves 1 fps on Quake II RTX

En un mot: Nous savons tous que c’est le GPU qui fait le gros du travail avec le ray tracing dans les jeux. Avec des unités de calcul dédiées conçues pour restituer ces rayons de lumière réalistes, l’idée d’exécuter le ray tracing sur un maigre processeur ressemble à une recette pour un diaporama. Cependant, un moddeur madlad est allé de l’avant et l’a quand même fait – et l’a fait sous Linux, rien de moins.

Le développeur Konstantin Seurer a piraté la bibliothèque graphique open source Mesa, ajoutant la prise en charge du ray tracing Vulkan directement dans le code du processeur. En activant la fonctionnalité VK_KHR_ray_query, Seurer a rendu le ray tracing possible sans aucun GPU. Juste pour prouver que cela fonctionne, il a lancé le Quake II RTX avec le ray tracing basé sur le processeur activé.

Les mesures de performances sont loin d’être impressionnantes. Une seule capture d’écran partagée révèle que le jeu peine à seulement 1 image par seconde.

Seurer admet que son travail repose principalement sur le portage du code des drivers RADV Vulkan, conçus pour les cartes graphiques AMD Radeon. Il n’a pas non plus divulgué avec quel type de puissance de processeur il travaillait pour y parvenir. Il s’agit certes d’une avancée majeure, mais le peu de détails nous laissent quelques questions. Par exemple, quel type de processeur gère tout cela. S’agit-il d’un Threadripper à 96 cœurs conquérant ou d’une humble puce d’ordinateur portable ?

Quake II RTX propose également une multitude de boutons graphiques qui permettent aux utilisateurs d’ajuster des paramètres tels que l’éclairage global et la profondeur de réflexion. Cependant, les paramètres utilisés pour atteindre le 1 fps signalé restent confidentiels, nous laissant dans le flou concernant les configurations visuelles activées.

Le developpeur parvient a executer le ray tracing sans GPU

Bizarrement, l’utilisation du processeur n’était que de 34 % au moment où la capture d’écran a été prise, un casse-tête étant donné que le processeur aurait dû se battre pour sa vie en essayant d’exécuter quelque chose pour lequel il n’était pas conçu. Cela soulève la question : est-ce qu’atteindre 100 % d’utilisation aurait triplé la fréquence d’images pour atteindre 3 ips moins atroces ? Sans plus de détails, c’est difficile à dire.

Bien que le ray tracing du processeur ne soit peut-être pas viable, il s’agit toujours d’une preuve de concept intéressante qui montre la possibilité d’exécuter un jour certaines applications avec un éclairage hyper réaliste en utilisant simplement un processeur standard.

Nous ne suggérons pas que les joueurs abandonneront bientôt leurs GPU pour jouer à la suite de Cyberpunk avec des graphiques uniquement CPU. Cependant, à mesure que la technologie des processeurs continue de progresser, les applications potentielles du ray tracing basé sur les processeurs, en particulier pour les tâches moins exigeantes, pourraient se développer considérablement.

Si vous voulez essayer, le code de ray tracing de Seurer sera expédié dans la prochaine version de Mesa 24.1.

Détente, découvrez l’évolution du nombre de smartphones vendus par marque au fil du temps dans la vidéo ci-dessous :

YouTube video