AiSee, le dispositif portable pour les personnes ayant des problèmes de vision qui identifie tout objet qu’ils ont dans la main

AiSee, el wearable para personas con problemas de visión que identifica cualquier objeto que tienen en la mano

Les utilisateurs pourront prendre une photo de l’objet pour que l’appareil le reconnaisse grâce à l’intelligence artificielle

AiSee, le wearable pour les personnes ayant des problèmes de vision qui identifie tout objet qu'elles ont en main
C’est un bandeau qui se fixe sur la tête et se porte comme des écouteurs

Les chercheurs de l’Université nationale de Singapour (NUS) ont développé un dispositif qui aidera les personnes ayant des problèmes de vision à identifier des objets. Il s’appelle AiSee, un nom composé des termes « Ai » (IA, intelligence artificielle) et « See » (voir), car il utilisera l’IA pour accomplir sa tâche : voir pour ses utilisateurs.

Comment fonctionne ce dispositif

Comme indiqué dans un communiqué de l’université, AiSee est un appareil qui se porte sur la tête, comme des écouteurs musicaux. Il a une forme de bandeau avec une partie centrale qui se positionne à l’arrière de la nuque de l’utilisateur et deux petites pattes qui s’accrochent à ses oreilles.

YouTube video

Il fonctionne grâce à une caméra située sur un côté, plus précisément du côté droit. L’utilisateur doit tenir l’objet qu’il souhaite identifier dans sa main et le placer devant la patte. Ensuite, il appuiera sur un bouton situé sur le côté droit de cette dernière pour activer la caméra, qui prendra une photo de l’objet.

Après avoir pris la photo, l’intelligence artificielle entre en jeu. La photo est traitée dans son unité d’IA, qui est essentiellement le cerveau d’AiSee. Elle identifiera l’objet et le communiquera à l’utilisateur, par le biais du son, ce que c’est, en le décrivant brièvement. L’utilisateur pourra ensuite demander à l’appareil de lui fournir des informations plus détaillées.

Il existe déjà des applications mobiles capables d’identifier des objets, comme Google Lens, mais les personnes ayant des problèmes de vision ont du mal à les utiliser via l’écran d’un smartphone. Ce que propose l’appareil conçu à NUS est de devenir un dispositif portable (wearable), comme une montre intelligente que l’on porte au poignet, facile à utiliser. Il suffit d’appuyer sur un bouton pour l’utiliser.

Tout cela est renforcé par son système sonore. Les informations sont transmises par le son, mais pas à travers des écouteurs que l’on insère dans l’oreille, mais grâce à un système sonore qui transfère le son à travers les os de la tête. Ainsi, l’utilisateur pourra continuer à entendre le monde qui l’entoure (les voix des autres personnes, le trafic, etc.) tout en portant AiSee.

Le dispositif est déjà en phase de test, mais les responsables sont en négociation pour élargir les essais. L’un des principaux responsables est le professeur universitaire Suranga Nanayakkara, qui porte une chemise bleue dans la vidéo ci-dessus. D’autre part, dans la vidéo elle-même, l’étudiant Mark Myres est celui qui le teste.